Quels sont les frais d’un investissement en SCPI ?

La diversité des investissements étant une question clef pour tout particulier ou professionnel voulant placer son argent, la question des frais inhérents à la souscription aux différents modèles et notamment pour les investissements en SCPI se pose. A combien s’élèvent donc les frais quand on investit dans une SCPI ? Les revenus sont ils nets de tous frais ? Quelles sont les différentes formes de frais qui existent en matière de SCPI ? Voici les réponses nécessaires pour tout savoir sur les frais en matière de SCPI.

Fonctionnement des frais des SCPI

Lorsqu’on investit dans une SCPI, l’épargnant achète une part d’un fond immobilier géré par une société spécialisée. Une SCPI collecte trois différents types de frais :
– les frais de souscription
– les frais de gestion
– les frais d’arbitrages
Ainsi, grâce à cet article, les frais d’une SCPI n’auront plus de secret pour le lecteur. Il n’est cependant pas recommandé de choisir sa SCPI en fonction de ces frais, ce critère ne permet pas d’expliquer la qualité d’une SCPI.

Les frais de souscription

Pour assurer la distribution des parts de SCPI auprès de leurs réseaux, les SCPI prélèvent des frais de souscription au moment de l’investissement. Ceux-ci varient de 6% à 10 %. Ces frais sont compris dans le prix de souscription de la SCPI et sont impactant au moment de la revente des parts.

Par exemple :
Une SCPI a un prix de souscription de 100 €, des frais de 6% et un dividende de 5 €.
L’investisseur qui souhaite placer 10 000 € va souscrire 100 parts à 100 € et percevoir un revenu de 5€ (soit 5%). En revanche, s’il cède ses parts, il en tirera 94 €.

Les frais de gestion

La gestion d’une SCPI est intégralement assurée par une société de gestion. Le souscripteur de parts n’a donc pas à assurer personnellement l’achat des immeubles, la gestion des locataires, les travaux, …. Tout comme dans l’immobilier traditionnel lorsqu’un propriétaire confie son bien en gestion à une agence, une commission de gestion est prélevée chaque année sur les revenus perçus. En matière de SCPI, les frais de gestion annuels sont compris entre 8% et 10% des revenus locatifs de la SCPI et sont prélevés en amont du dividende distribué. Dans notre précédent exemple, la SCPI reçoit 7 € des immeubles loués et paient 2 € de travaux, entretien, charges,… et commission de gestion pour reverser 5 € à l’investisseur.

Les frais de retrait ou de cession

Afin de stimuler la dynamique de gestion d’une SPCI, certaines sociétés de gestion font adopter des frais d’arbitrages sur les immeubles qui sont vendus. Ces frais incitent la société de gestion à renouveler régulièrement le patrimoine immobilier et créer potentiellement de la valeur. Ces frais sont également prélevés en amont du dividende distribué. Pour toute question sur le fonctionnement des SCPI, vous pouvez vous rendre sur le site leader de l'information et du conseil en SCPI : http://www.primaliance.com/

Sidebar