La mécanique, une affaire de gars ?

J’entends souvent les femmes me dire que parce qu’ils ne connaissent pas la mécanique, elles se font « fourrées » dans les garages. Ça me fait bien rire car ce sont souvent eux qui s’en sortent le plus de nos jours. Bon, c’est sûr, je généralise car il existe des exceptions à toutes les règles. Mon raisonnement est le suivant : les gens qui s’en sortent bien avec l’entretien de leurs voitures sont ceux qui prennent le temps de vérifier les sources et qui prennent le temps de regarder les besoins de l’objet qu’ils ont acheté (leurs voitures). De cette façon, ce n’est pas une tierce personne qui leur propose des services superflus en combo machin truc mais eux en tant que clients informés qui savent ce qu’il faut.

Avez-vous déjà pris une heure pour regarder le manuel de votre voiture? Non est la réponse de 99% des gens. Beaucoup de gens ne connaissent même pas tous les options  de leur propre voiture. Et ça, c’est tout le monde, pas juste les femmes. La différence fondamentale entre les hommes et les femmes avantage ces dernières, du moins aujourd’hui, à notre époque. C’est simple, elles n’ont pas l’orgueil mal placé qui les empêchent d’oser prendre des informations. Les hommes d’aujourd’hui ne sont pas plus orgueilleux qu’avant, mais ils ont beaucoup moins de connaissances au niveau des travaux manuels en général et cela inclut la mécanique automobile. En fait, par expérience, je peux vous dire que les pires réponses et/ou remarques que j’ai entendues de mes clients face à des dilemmes sur des décisions à prendre à mon atelier provenaient d’homme un peu « joe connaissant » qui étaient persuadés d’avoir tous les connaissances nécessaires. Ils se sont donc fait « fourrés » par leur propre ignorance.

Ce qui est le plus triste là-dedans, c’est que les gens ne sont pas tous en confiance quand ils reçoivent des conseils de leur mécanicien. Pourtant, dans la plupart des cas, cela pourrait être une avenue intéressante pour compléter ses connaissances et faciliter la gestion du dossier d’entretien du véhicule. Plus les années avancent, plus les mécaniciens semblent récupérer lentement leur réputation. Qui sait? Peut-être qu’un jour nous serons dans le top 5 des professions de confiance.

Pour l’instant, le meilleur conseil que je dois vous donner à  tous chers clients, c’est de vous informer par plusieurs sources différentes et de vous forger une idée claire sur la façon de faire. Vous aurez des informations de partout : les garagistes, les concessionnaires, les manufacturiers, les amis, la famille, les collègues de travail, des articles comme celui-ci, une annonce proposant un additif douteux réglant tous vos problèmes moteurs en un tournemain, des publicités quelconques visant à vous faire changer de produits au lieu de réparer, même un inconnu buvant un café à la table d’à côté qui ne se mêle pas de ses affaires, un ancien mécanicien retraité depuis 30 ans qui ne sait même pas qu’on ne fait plus de carburateur dans les voitures de série et j’en passe. Tous ces gens voudront vous endoctriner avec les opinions personnelles qu’ils considèrent comme la seule source fiable. Votre tâche à vous sera d’écouter ces sources en les faisant passer dans votre cerveau en espérant que votre jugement fasse le reste. Au bout, il en sortira votre plan automobile à vous. Avec les années, vous pourrez ajouter vos expériences personnelles pour ajuster le tir.

Et, en tant que simple gars qui a vu des milliers de gens au comptoir, je dis aux femmes de cesser d’être complexées et aux gars d’être un peu plus à leurs affaires!

Nous sommes un petit garage de mécanique visant à informer les gens via le web. Si vous avez des commentaires ou des suggestions visitez-nous au www.certi-pro.ca

Sidebar