Ce que vous devez savoir sur le dépannage informatique

Les équipements numériques (ordinateur, smartphone, tablette, etc) occupent une place importante dans nos actions quotidiennes. Ces dispositifs ne sont pas à l’abri d’un dysfonctionnement ou d’une panne, qu’il s’agisse d’un matériel d’entreprise ou des équipements d'un particulier. Le dépannage informatique est l’opération qui vise à rétablir le bon fonctionnement de ces appareils par l’intervention d’un professionnel.

Quels sont les équipements concernés par le dépannage informatique ?

Actuellement, le digital est associé à un ensemble d’objets, ce qui étend le nombre d’équipements pris en charge par le dépannage informatique : les serveurs, les ordinateurs, les logiciels, les disques durs, les routeurs, etc. Pour chaque outil informatique, un support technique est fourni par son constructeur, que ce soit pour les applications, les dispositifs connectés ainsi que d’autres équipements. La demande en dépannage dépend généralement des marques. 

Les appareils numériques de certains constructeurs sont plus exposés aux risques présents sur internet et nécessitent par conséquent plus de dépannage. Il existe actuellement un grand nombre d’entreprises en dépannage informatique qui interviennent au sein d’un cadre de travail ou à domicile. Aux alentours de paris par exemple, se trouvent des leaders dans le domaine du dépannage informatique. Vous pouvez contacter une agence spécialisée pour votre dépannage informatique en Île de France.

Le diagnostic de la panne

Le dépannage informatique peut se faire dans une entreprise, à domicile, au niveau d’un point de vente ou à distance via internet avec des dispositifs de prise en main. Cependant, il faudra tout d’abord déterminer le problème lors de l’intervention. Un dépannage informatique réussi passe nécessairement par l’établissement d’un diagnostic au préalable. Le diagnostic informatique comprend généralement deux étapes : la réalisation d’un filtrage afin de confirmer la panne et une seconde opération plus détaillée qui dépend du résultat de la première étape.

Cette opération consiste à définir le problème via les explications de l’utilisateur. Le technicien doit par conséquent guider l’utilisateur en lui posant un ensemble de questions. Quel est le problème à l’origine de la demande ? S’agit-il d’un blocage complet de l’ordinateur, d’un ralentissement, d’une inexécution de tâche ou d’une fonctionnalité, etc. Quelle est la récurrence de l’anomalie et à partir de quel moment a-t-elle débuté ? Quels sont les derniers changements effectués. Le jargon employé par le technicien doit être compréhensible par son interlocuteur pour la réussite de l’opération. Une mauvaise compréhension entre les deux parties peut conduire à un diagnostic non-conforme.

Sidebar