Une solution anti spam pour bien filtrer vos courriels

Pour les utilisateurs du système d’exploitation Linux, voilà une solution anti spam basée sur le système d’exploitation Linux Debian. Cette solution anti spam est constituée de nombreux modules qui interagissent entre eux pour renforcer le niveau de sécurité et donner des meilleures capacités de filtrage anti spam possible.  On va voir ci après une description des rôles des différents modules interagissant dans ce programme.

Les différents modules constituants le programme anti spam :

Postfix est le serveur de messagerie SMTP conçu spécifiquement pour le système d’exploitation linux et qui est  le plus abondamment disponible sur Internet. Lors de la configuration du serveur anti-spam, il s'insère à deux endroits dans la suite de processus dans laquelle chaque courriel passe. Il permet de recevoir les emails de l'Internet, les renvoyer au processus Amavisd et finalement, les reprendre d'Amavisd pour les envoyer au serveur de courriels à l'interne.

Postfix dispose de certaines capacités de filtrage de base. Il permet de faire du “hard white/black listing” à l'entrée du serveur ce qui permet justement de créer des listes noires qui comprennent les adresses email ou les groupes d’adresses bloqués qui ne seront plus autorisés d’envoyer des emails et les listes blanches qui comprennent les adresses email ou les groupes d’adresses qui sont autorisés à envoyer des emails et que seuls les emails venant de leur part seront autorisés d’atteindre la boite de réception, ce qui évite de faire traiter des messages d'expéditeurs non autorisés chose qui est considérée inutile. Il permet aussi de faire une vérification de l'existence du destinataire afin de rejeter, dès le début, les spams destinés à des destinations qui n’existent pas.

Amavisd est un programme qui assure la bonne interaction des différents services Anti-Spam qui existent. Pour ce faire, il reçoit les emails du serveur de messagerie SMTP Postfix et les relais à ClamAV qui est un anti-virus, ce dernier renvoie ensuite le courriel à Amavisd. A cette étape, si le courriel est infecté par un virus, il sera envoyé en quarantaine ou bien il sera écrasé. Sinon, si le fichier est sain et après la vérification il se voit qu’il ne contient aucun virus, Amavisd l'envoie à SpamAssassin qui fait passer le courriel dans plusieurs filtres, internes ou externes à SpamAssassin et affecte un score au courriel entre -99 et 99. Ce courriel traité est ensuite renvoyé à Amavisd qui fera le “soft white/black listing” dont on a déjà parlé. L’étape de “soft white/black listing” consiste à ajouter ou soustraire un certain nombre de points au score du courriel de certains expéditeurs (filtrage au niveau de l'usager ou du domaine d'expédition) et cela pour augmenter ou de diminuer le niveau spam des courriels reçus.

Sidebar