Comment choisir sa thermopompe : air-eau ou bien air-air ?

Le monde des systèmes de chauffage et de climatisation est vaste. S’offriront à vous nombre d’appareils qui auront chacun leurs particularités. Il vous faudra donc choisir en fonction de vos besoins. Une thermopompe à air ou à eau peut servir de climatiseur ou de source de chaleur. Par ailleurs, plusieurs foyers québécois font le choix d’installer une thermopompe pour réchauffer et climatiser leur demeure.

Thermopompe air-air ou air-eau?

Deux types de systèmes de sont particulièrement populaires : les thermopompes air-air, et les thermopompes air-eau.

Avantages et désavantages de la thermopompe air-air

Il s’agit sans doute là du modèle le plus apprécié, et ses nombreux avantages y sont pour quelque chose. En effet, qui dit air-air dit diminution des coûts de chauffage et de climatisation, de même qu’exploitation d’une énergie gratuite et renouvelable, soit la chaleur de l’air. En effet, la thermopompe air-air fonctionne par air pulsé, en puisant l’air chaud à l’extérieur du domicile et en l’acheminant vers l’intérieur de la résidence. Plusieurs Québécois choisissent ce système parce qu’il est performant et qu’il peut servir de climatiseur, en été. Vous devez toutefois savoir que certains de ces équipements sont bruyants, et qu’ils viennent inévitablement avec un système de ventilation extérieur peu gracieux, quoiqu’il puisse être dissimulé. Les thermopompes air-air sont également peu efficaces par temps très froid, il faut donc les jumeler à un autre système de chauffage, au gaz naturel ou au mazout.

Avantages et désavantages de la thermopompe air-eau

Au Québec, le modèle air-eau est également très populaire, notamment parce qu’il est moins bruyant que le modèle air-air. Il s’agit d’un système hybride qui emploi, pour chauffer une résidence, tant la chaleur de l’air extérieur que la chaleur de l’eau, qui circule un peu partout dans la maison au moyen de tuyaux qui peuvent être situés tant au niveau des planchers chauffants qu’au niveau des calorifères, des plinthes et du plafond. Son désavantage principal? Son installation est plus coûteuse que celle de tous les autres systèmes les plus populaires de chauffage et de climatisation.

La multi-split, une autre alternative

Le modèle multi-split vient peut-être de faire son entrée sur le marché, mais il n’est pas pour autant un choix à écarter. En effet, il s’agit d’une unité murale qui peut être installée dans n’importe quelle pièce d’une résidence, et qui agit comme complément à un autre système de chauffage. Cet appareil, bien plus discret et esthétique que les autres modèles, peut contribuer à réduire considérablement les coûts de chauffage d’une demeure.

Le prix moyen pour une installation

En moyenne, l’achat d’un équipement complet, pour une maison neuve, coûte entre 7000 $ et 10 000 $ (dollars canadiens) , installation comprise. Si votre maison est ancienne, et qu’il s’agit d’un changement d’équipement, c’est un évaluateur qui pourra vous aiguiller quant aux prix de votre futur système. Gardez-en tête qu’un système de qualité, même s’il est un peu plus cher, pourra vous faire économiser beaucoup en termes de factures d’électricité.

Une question d’éco-énergie

Quelques indices pourront vous aiguiller quant au caractère écoénergétique de votre prochain système de chauffage et de climatisation.

  • HSPF (ce sigle représente le « coefficient de performance saisonnier en période de chauffe ». Il constitue, en d’autres termes, un gage d’efficacité énergétique s’il est supérieur à 7.)
  • SEER (chercher un SEER supérieur à 14)

Pour une installation fiable de votre prochaine thermopompe ou bien pour faire réparer la vôtre, faites affaire avec un maître électricien expérimenté en thermopompes, comme CSM Électrique à Québec.

Sidebar