Le béton ciré

Contrairement aux idées reçues, le béton ciré ne fissure pas tant que le support est stable.

Des matériaux à vocation initialement technique pour la réalisation de l'étanchéité dans les bassins, piscines, hammams sont aujourd'hui employés pour réaliser des finitions décoratives tels que sol, cuisines, plans de travail, douches italiennes… en béton ciré, l'alliance de la technique à l'esthétisme.

Les supports sont multiples ( chape, sol chauffant, bois composite, plâtre, siporex, BA13) et son usage est apprécié dans la rénovation puisqu'il peut s'appliquer sur d'anciens carrelages en 3 mm d'épaisseur tout en masquant parfaitement les joints. Les teintes sont obtenues par adjonction de pigments naturels, ce qui offre une panoplie de teintes infinie. En ce qui concerne la pause, tout dépend de la surface à réaliser. Plus les surfaces sont grandes et plus la difficulté augmente.

En effet, le béton ciré est appliqué manuellement avec un outil de lissage plus ou moins grand principalement en inox et n'accepte pas les reprises. Pour palier à cette contrainte, il est possible de s'arrêter aux portes ou de faire du calepinage en insérant d'autres matériaux tel que des galets, plaque de métal, frise…  ou de créer des joints de fractionnement artificiels. Il faudra ensuite protéger des tâches et salissures  le revêtement béton ciré par un vernis polyuréthane  ou par une huile ou une base savon, ces deux dernières protections ont l'avantage de rendre un visuel plus naturel mais protègent moins que le vernis.  C'est un peu comme la différence entre un meuble verni ou cirécette gamme se trouve  sur www.matieresetbeton.com

Sidebar