L’importance de l’étanchéité de nos maisons

La prise de conscience de l’étanchéité à l’air est apparue avec la RT2012 visant à améliorer la performance de l’ensemble de la construction. Une maison avec une mauvaise étanchéité sera moins confortable et difficile à chauffer. Les défauts d’étanchéité d’une construction engendrent une augmentation des consommations d’énergie ainsi qu’un inconfort thermique dès que les températures baissent ou dès que le vent se lève, avec la sensation de courants d’air froids.

Les maisons performantes (maisons basse consommation ou passives) ont un renouvellement d’air contrôlé. L’objectif de qualité d’air est assuré par une ventilation double-flux qui va apporter l’air neuf dans toutes les pièces de vie, et extraire l’air vicié dans toutes les pièces de service. Lorsque l’étanchéité est mauvaise, de l’air froid va entrer dans les pièces de vie, la récupération de chaleur est diminuée, le rendement s’effondre. L’utilisation d’une VMC double-flux n’a plus aucun intérêt dans une maison qui n’est pas étanche, c’est même un non-sens économique car l’investissement dans ce système de ventilation est conséquent et se sera jamais rentabilisé.

Aujourd’hui, pour les constructions neuves, la réglementation thermique fixe un seuil pour la perméabilité à l’air, qui représente un bon objectif à atteindre et à faire certifier par une mesure dans le cadre de la rénovation d’un logement.

L’étanchéité d’une construction est ainsi primordiale. Traquer chaque fuite d’air dans le bâti doit être prioritaire car plus le climat est froid et/ou venté, plus leur impact énergétique est défavorable. Car à partir d’un certain niveau d’isolation, c’est l’amélioration de l’étanchéité à l’air qui fera faire des économies d’énergie.

D’où viennent les fuites ? D’abord des menuiseries. Sur des fenêtres anciennes, les ouvrants ne jointent plus parfaitement et laissent passer un filet d’air. Des infiltrations apparaissent aussi entre le mur et la fenêtre si l’étanchéité n’est pas assurée par un important joint silicone.

Remplacer les fenêtres par des modèles plus récents permet d’assurer l’étanchéité à l’air entre les dormants et le support au moyen de joints d’étanchéité souples et stables. Remplacer ses fenêtres, portes fenêtres, porte d ‘entrée ainsi que les portes donnant sur les locaux non chauffés se révèle très bénéfique sur la consommation énergétique. Les fabricants ont faits de gros progrès ces dernières années, aussi bien sur les fenêtres PVC que sur les fenêtres aluminium. N’hésitez pas à vérifier le coefficient AEV des menuiseries que vous désirez acheter, il indique la résistance à l’Air, l’Eau et au Vent. Plus chacun de ces coefficient est élevé, plus la fenêtre est étanche.

La porte de garage n’est pas non plus à négliger ; lorsque le garage est intégré à l’habitation, une porte de garage parfaitement isolée va de soi. Des profilés assurent une parfaite rupture de pont thermique entre cadre dormant et maçonnerie, permettant ainsi une amélioration de l’isolation d’environ 15 %.

Enfin, des fuites peuvent aussi apparaître via les prises électriques sur des maison avec doublage en placo. Les murs n’étant pas étanches, des courants d’air circulent entre le mur et l’isolant et pénètre dans les pièces à vivre via les interrupteurs, les prises, le boîtier électrique et de façon plus générale tous les boîtiers encastrés contre un mur donnant sur l’extérieur. Des solutions existent, telles que des boîtiers étanches .

Améliorer l’étanchéité de sa maison permet aussi d’éviter la condensation sur les : l’hiver les défauts d’étanchéité font un appel d’air chaud et humide qui se transforme en condensation au contact d’une paroi froide (mur ou vitre d’une fenêtre), dégradant alors localement le bâti.

Sidebar