Comment prévenir les risques d’apparition de la maladie d’Alzheimer par la stimulation active de sa mémoire ?

La maladie d'Alzheimer est l'une des plus grandes préoccupations du 21ème siècle, que beaucoup d'entre nous attrapent à mesure que nous vieillissons. Bien qu'il soit coutume de dire que tout ce que l'on peut faire, c'est espérer le meilleur et attendre un remède pharmaceutique, la vérité est beaucoup plus encourageante.

Des recherches prometteuses montrent que l'on peut réduire le risque de maladie d'Alzheimer et d'autres démences précoce grâce à une combinaison de changements de style de vie simples mais efficaces. En menant un mode de vie sain pour le cerveau, il est possible de prévenir les symptômes de la maladie d'Alzheimer et ralentir, voire inverser, le processus de détérioration.

Quels sont donc les meilleurs moyens de réduire le risque de maladie d'Alzheimer?

L'idée de développer la maladie d'Alzheimer à mesure que l'on vieillit peut être une perspective effrayante, surtout si l'on a été témoin d'une personne aimée touchée par la maladie.
Des chercheurs à travers le monde courent vers un remède, mais à mesure que les taux de prévalence augmentent, leur orientation est passée du traitement aux stratégies de prévention. Ce qu'ils ont découvert, c'est qu'il est possible de prévenir ou de retarder les symptômes de la maladie d'Alzheimer et d'autres démences en combinant des habitudes saines.

En identifiant et en contrôlant les facteurs de risque personnels, il est possible de maximiser ses chances de santé mentale tout au long de la vie et prendre des mesures efficaces pour préserver ses capacités cognitives.

Le facteur principal est que ceux qui continuent à apprendre de nouvelles choses tout au long de la vie et qui défient leur cerveau sont moins susceptibles de développer la maladie d'Alzheimer et la démence.
Les personnes âgées ou non qui effectuent régulièrement des jeux de mémoire et exercent leur cerveau grâce à la mnémotechnique ont non seulement amélioré leur fonctionnement cognitif dans les activités quotidiennes au cours des mois qui ont suivi les premiers exercices, et ont ainsi continué à montrer des améliorations durables 10 ans plus tard.

Les activités impliquant de multiples tâches ou nécessitant une communication, une interaction et une organisation offrent la plus grande protection sont les suivantes:

1) Apprendre quelque chose de nouveau: étudier une langue étrangère, pratiquer un instrument de musique, lire le journal ou un bon livre, ou apprendre un nouveau passe-temps. Plus la nouveauté et le défi sont élevés, plus l'avantage est grand.

2) La pratique la mémorisation: commencer par quelque chose de court, progressant à un peu plus impliqué, comme les pays frontaliers de la France, le nom des départements, ou encore les capitales européennes. Créez des moyens mnémotechniques en utilisant des rimes et des images pour renforcer vos connexions mémorielles.

3) Les jeux de stratégie, de casse-tête et d'énigmes. Les puzzles et les jeux de stratégie offrent un bon entraînement mental et développent la capacité à former et à conserver des associations cognitives. Faire des mots croisés, jouer à des jeux de société, des cartes ou des jeux de mots et de numéros tels que le Scrabble ou le Sudoku renforcent indéniablement les connexions neuronales.

Avec ces quelques exercices simples, un bon sommeil et une bonne hygiène de vie, les risques encourus par l'apparition d'un Alzheimer précoce seront amoindris.

Sidebar