La maternité: un bonheur pour tous !

Les gens qui veulent recourir aux services de la mère porteuse souhaitent choisir le meilleur programme du côté de futur bébé et d’autre côté de sa sécurité, de fiabilité et d’une expérience positive. Selon ces critères, la GPA au Canada semble être une proposition attirante, lisez les détails dans cet article. L’avantage significatif est la nationalité canadienne. Oui, votre futur enfant a le droit avoir la citoyenneté de ce pays après être né au Canada.

En ce qui concerne des bonus supplémentaires, on peut noter la légalité du service, l’accessibilité pour le couple marié et le couple en concubinage, pour les homosexuels et les célibataires. Y compris le haut niveau de la médecine reproductive. Puisqu’il y a des avantages, il est possible de trouver des inconvénients. Ils commencent par le choix d’une mère porteuse au Canada. Allons considérer ce point en détails.

maternite CanadaLa mère porteuse au Canada, les points cachés

En choisissant le lieu de naissance de bébé, la plupart des gens sont fascinés par la nouvelle que la maternité de substitution au Canada est offerte à but non lucratif. Cela peut ressembler comme une possibilité d’économiser sur les honoraires. Cependant, c’est une illusion, car l’économie réalisée est contrebalancée par la nécessité de payer les dépenses sur la grossesse : les médicaments, le suivi médical, les dépenses sur le transport, le vêtement pour les enceintes, le salaire perdu et beaucoup d’autre.

Il est important que toutes les dépenses sont confirmées par les documents. En général, la mère porteuse peut recevoir la compensation jusqu’à 22 000 dollars. Ça ne ressemble pas à l’économie, car les honoraires de la mère porteuse dans les autres pays sont moins chers.

On peut aller sur les forums concernés pour trouver une mère porteuse qui soit d’accord de porter le bébé. Mais il est bien plus fiable de s’adresser dans la clinique reproductive que vous avez choisie. Les spécialistes ont les contacts des femmes qui ont déjà participé à tels programmes comme une mère porteuse : les femmes avec une expérience qui sont préparées physiquement et psychologiquement. Cette possibilité vous sépare des femmes inappropriées pour cette mission.

Le deuxième élément qu’on oublie souvent est l’absence des programmes garantis. Bercé par l’idée de recevoir la nationalité canadienne et d’autres avantages des programmes reproductifs au Canada, les futurs parents risquent beaucoup. Le haut niveau de la médecine emmène les hauts prix de chaque procédure, y compris les procédures répétitives, c’est-à-dire si la première tentative de la FIV n’aboutit pas à la grossesse et la naissance du bébé en bonne santé, vous allez payer de nouveau toutes les tentatives supplémentaires. Le prix de chaque tentative est environ  60 000 de dollars canadiens.

Il y a encore moment à noter, selon les lois canadiennes, il est interdit de choisir le sexe de bébé et même l’examen d’embryon pour éliminer les pathologies chromosomiques. Autrement dit, en choisissant l’accouchement au Canada en appliquant les services de la mère porteuse, vous n’avez qu’à espérer sur la bonne évolution.

Les parents qui ont été recourus aux technologies reproductives, sont obligés de raconter leur bébé, les conditions de sa naissance ainsi que les contacts de la mère porteuse et d’un donneur du sperme/ ovocytes. La violation de la loi entraine les sanctions considérables.

La régularisation de l’autorité parentale et de la réception de la nationalité canadienne ne sont pas bien entendues. Les services juridiques dans ce domaine vont ajouter quelques dizaines milliers de dollars à un prix total.

Sidebar