10 éléments qui font baisser la valeur de votre maison

L’acquisition d’un bien, tel qu’une maison, exige beaucoup d’efforts, tant en termes de coût que de temps nécessaire pour le financer. Il est donc important de connaître et de prendre en charge, dans la mesure du possible, les facteurs qui pourraient influencer positivement et négativement sa valeur.

1- L’ancienneté

Un parc immobilier devient au fil du temps obsolète. Cette situation conduit à ce que les maisons neuves ou récemment construites prennent de la valeur par rapport aux maisons plus anciennes. La préférence pour les biens inutilisés, la détérioration des matériaux ou la nécessité pour le bien de subir de futures rénovations sont quelques-uns des effets générés par cette ère immobilière qui rend les prix moins chers par obligation.

2- Entretien et remise à neuf

L’état de conservation du bien et son âge sont très importants. Il y a généralement une appréciation due au fait qu’il s’agit d’un bien immobilier, mais il y a une dépréciation due aux constructions. Le terrain sur lequel sont construits les maisons et les appartements s’apprécie toujours. En revanche, les bâtiments ont tendance à se déprécier en raison de l’usure naturelle, bien que cette dernière puisse être compensée dans une certaine mesure par la nécessité d’acheter dans la région.

3- L’orientation

Si vous avez un projet immobilier dans les Laurentides, il est bon à savoir que l’orientation d’une propriété détermine sa luminosité intérieure ainsi que les vues auxquelles on peut accéder. Si elle en est dépourvue, car il s’agit d’inconvénients qui ne peuvent être résolus, logiquement, sa valeur s’en ressentira. En fait, les maisons avec des petites fenêtres affectent grandement leur valeur et influence jusqu’à 20% ou plus de la différence de prix par rapport aux propriétés qui sont bien orientées et ont de belles vues.

4- La localisation

Tout ce qui entoure une propriété affecte sa valeur finale. C’est l’un des aspects les plus importants pour les clients lorsqu’ils recherchent une propriété. Les logements situés dans des zones consolidées disposant de services tels que des écoles, des magasins, des parcs et des liaisons de transport peuvent valoir jusqu’à 50 % de plus que ceux construits dans des zones mal desservies.

5- Le marché

Le marché est régi par la loi de l’offre et de la demande, c’est pourquoi si un propriétaire veut vendre son appartement dans une zone où il y en a beaucoup d’autres comme le sien à vendre, il est possible qu’il doive baisser quelque peu son prix. Cette situation s’est renforcée pendant la crise, en particulier dans les quartiers de la classe moyenne inférieure, où l’offre a été plus importante et les logements ont connu des réductions de prix plus importantes

6- Le prix

Ne pas évaluer correctement le prix de la propriété peut devenir un obstacle à la concrétisation de la transaction de vente et d’achat. Si le prix est correct, le processus d’achat et de vente sera beaucoup plus rapide et les attentes des parties impliquées dans la transaction beaucoup plus réalistes. Il est regrettable que cette pratique soit courante chez les vendeurs qui pensent que le prix est celui qui est annoncé sur Internet ou après un appel téléphonique sur un panneau dans une propriété similaire à la leur.

7- Le temps

Dans le secteur de l’immobilier, le passage du temps et le fait qu’un bien soit en permanence en vente signifient que le bien est « grillé », ce qui rend très difficile pour un client d’y avoir accès, à moins que des changements ne soient apportés à sa commercialisation. Cela est dû au fait que de nombreux vendeurs s’accrochent à un prix émotionnel, sans tenir compte du fait que le prix varie en permanence et qu’actuellement, seuls les logements sont vendus au prix du marché.

8- La demande potentielle

La demande enregistrée pour un bien est ce qui permet au propriétaire de fixer un prix adéquat. L’intérêt pour le bien à vendre permettra au propriétaire de connaître les « forces et les faiblesses » du bien, c’est pourquoi il faut lui accorder l’importance qu’il mérite. Le vendeur doit toujours se concentrer sur son client parfait c’est-à-dire celui qui est intéressé par le bien, d’où l’importance de toujours répondre de manière professionnelle aux demandes qui se présentent.

9- La décoration

La perception que le client a du bien immobilier lorsqu’il le visite pour la première fois peut déterminer son achat comme cela pourrait être le cas pour l’achat de maisons neuves à Saint-Hippolyte. C’est pourquoi les experts soulignent l’importance d’offrir une bonne image de la propriété car elle doit plaire au plus grand nombre. En effet, il faut se débarrasser des couleurs criardes, des objets personnels ou des thèmes religieux car ces éléments incitent l’acheteur à ne pas s’identifier à la propriété, à ne pas la ressentir comme sa maison.

10- La sécurité

Le manque de sécurité dans la zone où se trouve la propriété est aussi négatif que le manque d’infrastructures ou de services. Si la sécurité d’une zone se détériore, le prix de la propriété se détériore. Il en va de même s’il y a de la prostitution ou d’autres types de commerces ou d’activités qu’aucun parent n’aime voir dans les lieux où passent ses enfants.

Sidebar