Medium sans support, ma façon de travailler

Bonjour à tous,

Tout d'abord, un article à titre d'information, sans que ça devienne de la publicité, je crois que ça me convient parfaitement. Je ne voudrais ni promettre, ni garantir quoi que ce soit, mais simplement présenter mon travail en quelques mots.

Clairvoyante et clairaudiente, je travaille sans support, et je transmets directement ce que je vois et ce que j'entends. Je ne parle jamais de santé, conformément à la charte de la voyance.

Souvent, mes consultants me racontent un évènement, et je leur donne “ma” version des faits. Elle n'est pas toujours agréable, mais ça, on n'y peut rien !  Il faut être prêt à tout entendre, je ne fais pas de complaisance.

Je réponds à des questions claires et précises, et ne traite pas les domaines en général.

En fait, si quelqu'un pose des questions vagues, j'ai l'impression qu'il est soit méfiant, et que du coup, il tourne autour du pot ; soit qu'il vient par simple curiosité, sans réel besoin. Dans les deux cas, ça me déplaît. Je ne crois pas être là pour convaincre les sceptiques, d'autant plus que la méfiance n'engendre rien de bon, en consultation…

Quant aux curieux, je ne suis pas une bête de foire. Enfin, s'ils restent respectueux, à la rigueur…

En bref, une consultation qui se passe bien, pour moi, c'est quand j'ai affaire à quelqu'un d'ouvert d'esprit, qui ne cherche pas forcément à avoir confirmation de ce qu'il pense ; quelqu'un qui sait laisser ses angoisses de côté, et qui aura la présence d'esprit -même s'il vient avec des problèmes jusqu'au cou – de ne pas m'envahir avec son stress.

Malheureusement, il y en a toujours qui ont l'air de s'imaginer que mon travail est une sorte de “service après-vente de la vie” !  Et puis, il y a ceux qui viennent vider leur sac sans m'écouter ; ça, c'est le genre de cas de figure insupportable !

En fait, je dirais que c'est un échange. Celui qui vient timidement demander de l'aide, devrait être agréablement surpris. Par contre, celui qui l'exige ici et maintenant, comme on appuie sur un bouton, s'est trompé d'adresse ! Quant à celui qui expose son problème tout en ayant peur de la réponse, il me barre la route, c'est comme si une partie de lui ne voulait pas que je voie ! Il faut que ça “coule”…

Quand un consultant s'excuse presque du côté épineux de sa question, avec quelque chose comme ” c'est un sujet délicat…si vous ne savez pas, je comprendrai, c'était il y a si longtemps ect”, ça me fait sourire, parce qu'a priori, c'est justement là que ça “coulera”, et que ce sera une consultation riche, agréable, et qui ne restera pas en surface !

 

Sidebar