Profiter de la conjoncture pour renégocier votre crédit

Certains états européens, notamment la Grèce ou l’Italie, sont dans une situation financière plus que délicate. En revanche la France réussit malgré tout à sortir son épingle du jeu et parvient à emprunter à un taux d’intérêt particulièrement bas.

Or les taux d’intérêts pratiqués par les banques suivent la même tendance. Et c’est là que vous pouvez en tirer profit.

Alors que l’on craignait les répercussions de la crise de la dette grecque sur l’Europe tout entière, celle-ci profite à quelques pays, dont la France. Les dettes de l’Allemagne, de l’Angleterre et de la France étant considérées comme très sûres, elles gagnent la confiance des investisseurs.

En fait, la perte du triple A qui a fait grand bruit au début de l’année n’a rien changé dans les faits. Les investisseurs ne sont pas devenus plus méfiants, au contraire : la France n’a jamais emprunté à si bon compte. Comme le prouve l’indice de référencement du rendement de la dette française à 10 ans –l’OAT 10 ans – qui n’a jamais été aussi bas : au 1er juin 2012, il a atteint 2,32% ! Tout comme l’Allemagne, qui emprunte à 1,3% et l’Angleterre à 1,6%.

Des opportunités à saisir pour les prêts immobiliers

Auparavant, les planchers de l’OAT avaient été atteints en août 2010 à 2,49% puis en septembre 2011 à 2,45%. C’est à ces mêmes périodes que les taux d’intérêt immobiliers ont été les plus bas.

Le même scénario est en train de se mettre en place actuellement. Pour les meilleurs dossiers, on trouve des propositions de taux allant jusqu’à 3,60% sur 20 ans.

D’autant que cette baisse devrait perdurer, selon la grande majorité des observateurs. En effet, les rendements de la dette française devraient rester stables, au moins jusqu’à la rentrée, puisque la situation de la France n’est pas amenée à se dégrader rapidement.

Ainsi, vous avez l’opportunité de trouver un prêt immobilier ou renégocier le vôtre dans les mois qui viennent.

Pensez à la renégociation de prêt immobilier

Pour ceux qui ont contracté un prêt avec un taux élevé, la situation présente peut être favorable. Il est vrai qu’entre mars et septembre 2011 particulièrement, les taux d’intérêts proposés étaient beaucoup plus élevés qu’actuellement. C’est pourquoi l’opportunité du rachat de prêt immobilier doit être envisagée de façon sérieuse.

Exemple d’illustration :

Pour acheter votre logement, vous avez fait un crédit de 250 000€ sur 20 ans en avril 2011. Pour cela, la banque vous a proposé un taux de 4,15%.

Pour un même crédit aujourd’hui, vous pourriez prétendre à un taux de 3,60%, et faire ainsi une économie sur vos mensualités de 23€, passant de 1 535€ à 1 512€ (cette économie comprend les indemnités de remboursement anticipé et les frais de garantie amenés par le changement de banque).

Au final et grâce au rachat de prêt, vous pourrez économiser 6 775€ sur presque 19 ans de crédit restant.

Alors si vous avez emprunté à un taux élevé, rendez vous sur la calculatrice de rachat de prêt immobilier. Vous pourrez ainsi déterminez l’économie que vous pouvez espérer grâce à la renégociation de votre crédit.

Vous pourrez ensuite recevoir une proposition de prêt après avoir rempli notre simulateur de renégociation de prêt immobilier. Un conseiller financier spécialisé pourra ainsi vous contacter pour mener à bien votre projet.


Audible FR - Profitez de l’offre d’essai et téléchargez votre premier livre audio gratuitement !

Sidebar