Le rachat de crédit est-il réellement la solution miracle pour sortir du surendettement?

La France a été plongée ces dernières années dans une crise économique et financière qui a touché directement le pouvoir d'achat des ménages français qui se sont retrouvés dans une situation précaire et avec la peur du lendemain.

La hausse des impôts, l'augmentation du nombre de demandeurs d'emploi accompagnés de l'inflation en France ont conduit les foyers les plus fragiles financièrement en situation de surendettement dans la mesure où ces particuliers sont obligés d'octroyer différents crédits pour maintenir un niveau de vie correct et subvenir à leurs besoins.

Appâtés par l'argent facile et rapide qu'offre un crédit auprès d'une banque, ces particuliers s’enlisent alors irrémédiablement dans une situation de surendettement dont il est difficile de s'extirper.

Face à ce phénomène, les médias  aussi bien online que offline diffusent de très nombreuses publicités mettant en avant l'opération de rachat de crédit comme étant la solution idéale et très rapide pour sortir du surendettement.

Pour rappel, un rachat de crédit est une opération financière permettant de regrouper l'ensemble de ses prêts pour ne payer au final qu'une seule mensualité réduite. De très nombreux français ont été convaincus par cette solution de rachat de crédit et de très nombreuses demandes de restructuration de dettes sont effectuées chaque année. C'est pour répondre à cette demande grandissante que le nombre de courtiers en rachat de prêt a considérablement augmenté ces dernières années et que l'on trouve de plus en plus de sites proposant un comparateur de rachat de crédit sur internet.

Cependant, il est indispensable avant de restructurer ses crédits d'étudier plus profondément ce phénomène et de déterminer si réellement racheter ses crédits est une opération bénéfique ou au contraire qui enlise encore plus les foyers français dans la précarité.

Le principal avantage d'un rachat de crédit est sa capacité à augmenter très rapidement le pouvoir d'achat des demandeurs dans la mesure où cette opération bancaire permet de baisser ses mensualités jusqu'à 60%. A titre d'exemple, une personne remboursant chaque mois trois mensualités pour un montant global de 1000 euros ne paiera plus que 400 euros mensuellement, soit un gain de 600 euros.

Un autre avantage important du rachat de crédit est d'éviter un fichage bancaire qui arrive suite à des rejets de prélèvements répétés. Dans la mesure où le rachat de prêt diminue considérablement les mensualités, le risque de rejet de prélèvement est bas et donc le risque de fichage également.

Ces deux raisons sont celles mises en avant par les banques spécialisées afin de pousser les français à opter pour cette solution. Ce que beaucoup de français ignorent, c'est qu'en réalité le rachat de crédit augmente au final l'endettement du souscripteur dans le mesure où la durée qui découle de cette opération financière est plus longue que la durée des crédits initialement souscris. En d'autres termes,  lorsque l'on effectue un rachat de crédit on s'endette d'avantage même si l'on a l'impression que c'est le contraire qui se passe.

En conclusion, le rachat de dettes est une solution qui permet de soulager provisoirement la situation financière d'une personne mais qui en réalité coûte cher au final.

 

 

 

 

 

Sidebar