Emailing : les bonnes pratiques

1 -

 L’objet met en valeur l’intérêt du message

Il doit être court pour être visible rapidement et par toutes les messageries. Il ne doit pas excéder 80 caractères.

2 -  Le libellé de l’expéditeur assure une bonne reconnaissance de l’émetteur.

L’objet et l’expéditeur sont les 2 éléments qui conditionnent l’ouverture du message.
L’adresse email de l’expéditeur doit refléter votre nom, car certaines messageries l’affichent à la place du libellé.
Peut-être le nom de votre société, et l’adresse xxxx@nomdevotresociete.com

3 -

 L’adresse de réponse doit être valide.

4 -  Le lien de désabonnement est obligatoire et redirige vers un formulaire de désabonnement.

5 -

 Le contenu du message doit être clair, concis et aéré

  • Utilisez si possible le format « flyer » pour que la totalité du message soit lue après ouverture sans navigation verticale.
  • Privilégiez la partie supérieure pour le contenu présentant le plus de valeur ajoutée. Elle apparaît dans les fenêtres de prévisualisation des boites type outlook et est visible sans navigation.
  • Utilisez des visuels afin d’attirer l’attention. Les photos peuvent être cliquables pour renvoyer vers des produits ou services qu’elles illustrent.
  • Intégrez des liens afin de créer de l’interaction, et orienter le destinataire vers des pages de votre site web.

6 -  L’emailing, comme service

  • Le multipart combine 2 formats : le format texte (uniquement des caractères sans gras, sans soulignement) et HTML (textes mis en forme et des images) et permet d’afficher correctement le contenu quelque soit le logiciel de messagerie de l’internaute.
  • La taille du message est limitée à 80 Ko pour une optimisation de l’affichage.
  • La largeur ne doit pas excéder 600 pixels afin d’assurer la prévisualisation des messageries de type outlook sans utiliser une navigation horizontale.
  • Centrez votre message pour une meilleure visibilité.
  • Utilisez un mix images/textes.
  • Évitez l’utilisation de mots familiers, une utilisation abusive des majuscules et des caractères spéciaux (€!!!…), d’images, le flash et la vidéo : la plupart des messageries n’ont pas d’outil nécessaire à la lecture de l’animation. Si vous souhaitez la vidéo, intégrez-les dans la page miroir de votre email.

7 -  La fréquence

Tout est acceptable dans la mesure où l’internaute y trouve sa valeur ajoutée.
Les envois trop rapprochés peuvent lasser l’internaute et l’inciter à se désabonner.
  • une newsletter est envoyée régulièrement, mensuellement ou bimensuellement
  • une campagne de prospection s’envoie en plusieurs vagues et selon l’analyse des retours
  • la fréquence d’envoi dépend de la nature de l’emailing, de la stratégie de l’entreprise, des dates clés….
  • En B to B, on préconise des envois entre le mardi et le jeudi, en début de matinée ou d’après-midi.
  • Évitez d’envoyer la nuit, après les ponts, pendant les jours fériés.
Sidebar