Vendeur à domicile : les erreurs à éviter

Malgré le développement de la vente en ligne, la vente à domicile connaît toujours un succès. Le métier qui y est lié continue d’attirer un grand nombre de jeunes en quête d’indépendance financière. Si vous souhaitez vous lancer dans le domaine, découvrez un petit aperçu des pièges à éviter.

Mauvais choix de son secteur

La principale raison de l’échec de nombreuses personnes dans la vente directe, c’est le mauvais choix de son secteur. Avant de s’y lancer, il faut se renseigner sur les secteurs qui rapportent le plus. La plupart de ceux qui ont commencé à exercer le métier de vendeur à domicile avec des produits touchant la cuisine tels que les vaisselles, les petits appareils électroménagers… n’ont pas eu du mal à écouler leurs articles.

Toutefois, la cuisine n’est pas le seul domaine qui rapporte en matière de vente à domicile. Bon nombre de personnes dans le monde sont habituées à acheter des produits cosmétiques, des bijoux, des vêtements pour enfants, de la lingerie et des produits d’entretien. Cependant, il faut éviter de se lancer dans ces secteurs si l’on ne s’y connaît pas vraiment.

Se suffire du cercle familial et/ou amical

La vente à domicile est l’ancêtre du marketing de réseau. Si vous voulez donc réussir dans ce métier de marketing de réseau, il ne faut pas proposer vos produits uniquement à des personnes de votre famille ou de votre cercle amical. Vous devrez penser à un plus grand réseau de clients et à établir une liste de prospects avant de démarrer votre activité. N’oubliez pas d’y inclure toutes vos connaissances, notamment les professeurs de votre enfant, la personne qui vous accueille régulièrement à la banque ou encore la boulangère… Avec le bouche-à-oreille, vous n’aurez pas à vous soucier de votre succès en tant que vendeur à domicile. Évitez toutefois de trop dépenser en termes de déplacement.

Ne pas imposer un rythme

Un vendeur à domicile n’est soumis à aucune pression hiérarchique. Aucun objectif ne lui est imposé. Il dispose de ce fait d’une plus grande liberté dans l’exercice de son métier. Mais pour y faire des bénéfices, il faut se fixer un rythme et le respecter. La commission de 20 à 30 % est suffisante sans un important volume de vente. D’ailleurs, il reste encore le remboursement du kit de démarrage. Si vous êtes déterminés, vous pouvez même commencer à engager d’autres vendeurs et obtenir des commissions sur leur vente.

Pour réussir en tant que vendeur à domicile, l’autodiscipline est de mise. Une organisation est requise pour gérer chaque tâche à faire dans ce métier. Entre prospection, élaboration de stratégie de communication pour avoir de nouveaux distributeurs, il faut tout planifier. Pour ceux qui en ont le moyen, le recours à un coach marketing de réseau est même nécessaire. Avec son expérience, ce dernier peut donner les conseils nécessaires pour réussir dans la vente à domicile.

Sidebar