Perspectives d’emploi pour les diplômés en mécanique automobile au Québec

Avec la crise économique et les conséquences liées à l’emploi, de nombreux diplômés dans plusieurs domaines ont de la difficulté à se trouver un emploi. Par contre, certaines formations ont le problème inverse. Par exemple, la mécanique automobile n’attire pas assez de candidats par rapport à ses besoins. Cela peut être une mauvaise nouvelle pour les employeurs qui ont de la difficulté à trouver une main d’œuvre compétente, mais pour les diplômés et finissants en formation de mécanique automobile, c’est une bonne nouvelle puisque les employeurs s’arrachent littéralement ces jeunes. Emploi Québec qualifie la profession de mécanicien automobile comme l’une des  professions les plus en demande actuellement au Québec. Voici un peu plus en détails quelques informations sur les perspectives d’emploi dans le domaine de la mécanique automobile au Québec.

Rôle

En tant que mécanicien d’automobile, votre travail consistera principalement à réparer des véhicules, c’est-à-dire des automobiles, camions ou tout autre motorisé. Le mécanicien doit diagnostiquer et localiser les problèmes du véhicule, les réparer et s’occuper de l’entretien.

Perspectives d’emploi

Les perspectives d’emploi pour les métiers reliés à la mécanique automobile sont favorables pour les années à venir, selon Emploi-Québec. Deux raisons principales facilitent l’intégration des nouveaux diplômés de l’industrie de l’automobile sur le marché du travail : augmentation du parc de véhicules et progrès techniques.

En effet, l’augmentation du parc de véhicules a pour conséquence une hausse du besoin de main d’œuvre qui soit en mesure de prendre soin de ce parc, c’est-à-dire de mécaniciens, d’aviseurs techniques, d’estimateurs de dommages automobiles et de commis aux pièces. De plus, les constructeurs se font concurrence au niveau de la technologie, ce qui a pour effet que d’année en année les progrès de la technologie sont de plus en plus importants. Cette caractéristique de l’industrie fait que les spécialistes de l’automobile doivent posséder des compétences pointues. Présentement, la pénurie de la main d’œuvre se situe au niveau du manque de personnes qualifiées et en mesure de travailler avec de nouvelles technologies.

Le salaire peut être compétitif dans ce secteur et il varie selon que vous travaillez dans un garage, chez ou concessionnaire ou dans la fonction publique. En 2010, le salaire moyen en tant qu’apprenti mécanicien en début de carrière était de :

  •  13,25 $/heure (garages)
  •  14,50 $/heure (concessionnaires)
  • 18,88 $/heure  (Transports Québec)

Avec l’expérience, vous pouvez vous attendre à gagner davantage.

Milieu de travail

Les milieux de travail suite à la formation sont diversifiés et, selon vos préférences, vous pouvez vous retrouver à travailler chez:

  •  des concessionnaires automobiles
  •  des garages
  •  des vendeurs de camions et de tracteurs
  •  des entreprises possédant une flotte automobile
  •  des stations-services
  •  des compagnies de transport
  •  des usines de montage automobile
  •  la fonction publique québécoise (Transport Québec)

Contactez l’École de l’Automobile dès aujourd’hui pour plus de renseignements sur ses cours de mécanique automobile

Sidebar