Qu’est-ce que la vignette anti-pollution ?

Ce macaron a été créé pour pousser les véhicules les plus polluants à une retraite forcée. Elle s'adresse à tous les propriétaires de voiture à usage professionnel ou privé. Le ministère de l'Environnement a mis en place dès janvier 2017 ce certificat qualité de l'air crit'air nommé également vignette anti pollution.

Plus de six catégories sont possibles

La vignette permet aux municipalités de mettre en place une circulation différenciée en faveur des véhicules munis de la vignette notamment lors des pics de pollution. Elle a mis fin à la circulation alternée. Elle se décline en plus de six catégories selon le type de véhicule, son ancienneté, sa motorisation et son type d'émission. Il y a la verte pour les voitures les moins polluantes et le gris foncé pour les diesel les plus polluants, ces derniers sont interdits dans la capitale depuis le premier juillet 2017. La vignette est aujourd'hui obligatoire dans plusieurs grandes métropoles : Lyon, Paris, Lille, Strasbourg, Toulouse ou encore Grenoble. Les propriétaires de véhicule disposant de dérogation au cours des périodes de circulation restreinte (handicapé, police, SAMU, pompiers, véhicules à faible émission) doivent acheter une vignette sur le pare-brise.

Les sanctions en cas d'absence de vignette

En cas de contrôle de police, si le véhicule ne présente pas de macaron, vous risquez une amende de 68 euros. Celle-ci passe à 165 euros pour les autocars et les poids lourds. Sont également passibles de sanctions, ceux utilisant les fausses vignettes, celles illisibles ou mal apposées. Cette vignette anti pollution permet de différencier les véhicules anciens et les voitures les moins polluantes. La vignette coûte 3,70 euros auxquels s'ajoutent les frais d'expédition, soit au total 4,10 euros. Elle est valide tout au long de la durée de vie du véhicule. Lors de l'achat d'une voiture d'occasion, vous n'aurez pas à faire une nouvelle demande de vignette.

Sidebar