Crédits immobiliers : taux d’intérêt au plus bas, devenez propriétaire !

Les taux de crédit immobilier ont atteint de nouveaux records de baisse au mois de février 2013.

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers pour l'accession à la propriété ont atteint des niveaux historiquement bas en février 2013, à 3,13 %. Soit 3,21 % pour l'acquisition d'un logement neuf et 3,08 % pour un ancien bien, des taux records qui profitent aux particuliers souhaitant devenir propriétaires.

Pour information, ces taux extrêmement bas sont principalement conditionnés par la crise italienne et tant que cette situation économique ne s’améliorera pas, la France restera attractive sur le marché financier et empruntera très bas. Ce qui profitera notamment au crédit immobilier et donc aux futurs propriétaires.

Des crédits travaux existent également pour aider les propriétaires ou futurs propriétaires à financer leur projet rénovation. Effectivement, l'accès à un bien immobilier ancien peut imposer de prévoir un certain nombre de travaux d'amélioration ou de rénovation, ce qui doit-être pris en compte lors de votre demande de crédit auprès de votre banque !

Le conseil maison en travaux : n'hésitez surtout pas à chiffrer rapidement un premier coût de ces travaux en faisant appel à un professionnel du bâtiment. Ce dernier vous remettra un devis précis comportant tous vos besoins et toutes les possibilités d'évolution de votre logement. Utilisez ce document pour justifier un crédit plus élevé !

Inversement de la tendance et hausse des taux d'intérêt prévus pour les semaines à venir.

Seulement, un retour à la hausse et un durcissement des conditions sont attendus dans les prochains mois. En effet, nous devrions connaître dès mars 2013 une stagnation des niveaux des taux puis une légère augmentation dès avril.

Le conseil maison en travaux : faîtes appel à plusieurs banques et courtiers pour faire jouer la concurrence et obtenir votre crédit immobilier aux meilleures conditions. En fonction des établissements, les conditions varient énormément et sur une telle somme, la différence se compte en milliers d'euros !

Sidebar