Isolation phonique de votre parquet : votre voisin vous remerciera !

Les talons qui claquent, les enfants qui jouent… et le parquet qui craque ! Qui n'a jamais été capable de reconnaître les bruits d'impact sur le parquet du voisin, de savoir à quelle heure il rentre ou de retracer ses déplacements dans son appartement ? Cette fois-ci, c'est à votre tour de poser du parquet et vous ne souhaitez pas faire connaitre le même calvaire à votre voisin ? Pour parer ces désagréments, l'isolation phonique sera votre meilleur alliée. Mais comment bien la choisir ?

Le type d'isolation phonique de votre parquet devra être choisi avec soin pour éviter que les bruits de pas, de chocs, de déplacements de meubles etc. se répercutent dans les appartements voisins, tout particulièrement dans l'appartement de l'étage inférieur. La NRA (Nouvelle Réglementation Acoustique) impose un niveau sonore maximal de 58 dV (A) entre les appartements pour la transmission des bruits d'impact pour les habitations ayant fait l'objet d'une demande de permis de construire déposée à compter du 1er janvier 2000.

Parquet : bien choisir son isolation phonique

Les panneaux d'isolation phonique font toujours l'objet de calcul de leur performance acoustique et d'indice d'évaluation de leur qualité acoustique. Pour mieux comprendre les résultats, il faut savoir que les performances d'isolation phonique du parquet et de la couche isolante (DLw) sont exprimés en dB. L'épaisseur du parquet joue alors un rôle prépondérant dans l'isolation phonique sous parquet : plus le parquet est mince, meilleurs sont les résultats obtenus !
Il est à noter également que la qualité du bâtiment et l'épaisseur de la dalle ont une incidence importante sur la qualité de l'isolation.

Attention cependant :  les isolants phoniques compressibles voient leurs performances décroître lorsque le parquet est chargé par des meubles lourds, il peut s'ensuivre une déformation inesthétique. Les parquets sur lambourdes flottantes obtiennent quant à eux d'excellents résultats.

L'expérience des parqueteurs amène souvent à conclure que les parquets collés sur une sous-couche isolante apportent, dans la plupart des cas, une isolation phonique satisfaisante sans provoquer un bruit de pas désagréable chez soi. Dans tous les cas, lorsque vous souhaiterez poser du parquet dans votre maison ou appartement,  il faudra auparavant vérifier auprès de votre maître d'œuvre, de votre syndic de copropriété, le cas échéant d'un bureau de contrôle, que les techniques que l'on vous préconise apportent un affaiblissement acoustique suffisant.

Sidebar