Ma piscine au printemps : ce qu’il faut faire

Bientôt, le printemps pointera doucement son nez et nous commencerons à penser aux premières baignades. Avant qu'il soit trop tard, quelques gestes sont nécessaires pour pouvoir profiter de votre piscine durant les mois d'été. En premier temps il faut arrêter totalement le système de filtration de l’eau ainsi que tout autre entretien de la piscine, et il vous faudra procéder à plusieurs étapes :

– Retirez la bâche d’hivernage : mieux vaut être deux pour cette opération. Pensez à bien laisser sécher votre bâche avant de la plier et de la ranger afin d’éviter les moisissures. Ensuite, retirez les flotteurs d’hivernage et remettez les paniers des skimmers en place.

– Procédez au nettoyage du bassin.
Généralement, l’eau est assez claire après un hivernage efficace. Cependant, il n’est pas rare de retrouver des feuilles, des algues et des insectes lorsqu’on découvre la piscine pour la première fois. Munissez-vous d’une épuisette et retirez tout ce qui est trop gros pour être aspiré par le système de filtration.

– Nettoyez et détartrez bien le filtre puis remettez le système de filtration et la pompe en marche.
Si vous avez un robot automatique ou un balai aspirateur, branchez le pour un nettoyage du sol plus minutieux et nettoyez la ligne d’eau pour que votre piscine soit parfaitement propre.

Ce qu’il faut faire avant la remise en eau

Une fois le grand nettoyage terminé, procédez à un traitement de choc au chlore ou au brome pour éliminer les particules restantes. Laissez ensuite tourner votre filtration entre 24 et 72h pour que l’eau redevienne complètement limpide. Il est conseillé de renouveler l’eau de votre piscine tous les 3 ans.

Avant la première baignade du printemps, effectuez une dernière analyse du pH et ajustez le niveau de l’eau si besoin.
Pour une eau parfaite, le pH doit être compris entre 7 et 7,4. Une fois la remise en eau terminée, il faudra continuer à tester le pH au moins une fois par semaine car un mauvais dosage peut être néfaste pour l’état de votre piscine, mais aussi pour votre santé.

Éclairage immergé d’une piscine

L’éclairage d’une piscine nécessite rigueur et précautions. Voici nos conseils sur l’installation et l’entretien d’un éclairage immergé. La profondeur à laquelle vous devez mettre votre éclairage dépend de votre installation :

les projecteurs se placent en général entre 50 et 90 cm de la surface de l’eau ; leur puissance ne doit pas dépasser 300 W pour une tension de 12 V.

Pour les câbles de l’installation électrique :
Ne cherchez pas le chemin le plus court entre votre alimentation et les spots mais plutôt celui qui a le moins de passage.

Entretien des projecteurs

L’éclairage immergé de votre piscine nécessite un entretien particulier.
Si le verre des spots est sale : un simple nettoyage au jet d’eau suffira ; pas besoin de détergent, et surtout pas d’éponge abrasive, qui pourrait rayer l’éclairage.

Pour changer une ampoule de votre éclairage immergé :
Avant toute chose, pensez toujours à couper l’électricité. Si la longueur de câble n’est pas suffisante pour changer l’ampoule en dehors de la piscine, vous devrez faire descendre le niveau d’eau afin de pouvoir atteindre l’ampoule au sec.

Sidebar