Poser son carrelage soi-même

Après avoir longuement hésité sur le type, la couleur et le format de votre Carrelage, le plus dur reste à faire: la pose.

Rassurez-vous, la tâche s'avère moins difficile qu'il n'y paraît. Ce qu'il vous faudra surtout, c'est de l'envie, de la patience et de la rigueur. Mais évidemment, ça ne suffit pas. Dans le monde du bricolage, un bon équipement est indispensable: avec de bons outils, vous travaillerez plus aisément et le résultat final s'en ressentira.

Faisons le point sur le matériel nécessaire:

– du carrelage, évidemment!

– du mortier-colle: il en existe plusieurs sortes. vous devrez faire votre choix en fonction de la taille de votre carreau et du type de plancher (chauffant ou non).

– du mortier-joint.

– une carrelette pour la découpe du carrelage

– une disqueuse pour les découpes que vous pourrez pas réaliser à la carrelette.

– un maillet qui vous servira à régler les carreaux

– un niveau, également pour régler vos carreaux

– un peigne (spatule dentée): là aussi suivant le type de pose (double encollage ou simple encollage), il existe des peignes avec des dents de cinq millimètres, dix millimètres etc…

– une gamate ou un seau pour mélanger le mortier-colle

des croisillons à positionner entre chaque carreau afin d'obtenir des joints réguliers.

– une raclette pour étaler le mortier-joint.

Maintenant que vous êtes équipés, il est temps de s'y mettre!

Avant d'avoir posé votre carrelage, il faut commencer par nettoyer la surface à carreler. Et oui! Pour que le mortier-colle adhère parfaitement, aucune poussière n'est tolérée.

Un sol plat est nécessaire: si vous avez des aspérités que vous pourrez pas compenser avec le mortier-colle, vous devrez au préalable faire un ragréage (utilisez un enduit de ragréage auto lissant).

Si votre sol n'est pas parfait, en plus d'avoir un résultat visuel approximatif, vous risquez de casser des carreaux. Vous l'aurez compris, il est important de partir sur de bonnes bases, et le reste ira tout seul. Ensuite on peut débuter la pose. Il est très important de bien partir. Tracez un axe au milieu de la pièce, perpendiculaire au mur comprenant la porte. Partez carreau entier de part et d'autre de cet axe afin d'obtenir des coupes identiques le long des murs. Préparez ensuite le mortier-colle mélangé à de l'eau, selon les indications du fabricant. A l'aide du peigne, étalez la colle puis posez votre premier carreau et réglez-le à l'aide de la massette et du niveau. Répétez la manœuvre en prenant soin de séparer les carreaux à l'aide des croisillons (qu'il faudra retirer avant que la colle soit complètement sèche). Laissez tirer la colle au minimum vingt-quatre heures avant de passer aux joints. Même chose que pour la colle, il faut préparer le mortier-joint selon les indication du fabricant. Il suffit ensuite d'étaler celui-ci avec une raclette. A l'aide d'une éponge humide, passez sur les joints sans les creuser et profitez-en pour faire un premier nettoyage du carreau.

Et voilà le travail! vous êtes devenu un professionnel du carrelage

Sidebar