Conseils pratiques pour locations vacances ou saisonnières entre particuliers - Dmoz.fr | Actualité insolite
Aller au contenu

Conseils pratiques pour locations vacances ou saisonnières entre particuliers

  • par

Pour toutes vos locations à la campagne, à la montagne, à la mer… vous pouvez négocier une offre entre particuliers. Procéder ainsi comporte de nombreux avantages, et si vous parvenez à conclure, vous pourrez avoir à votre disposition pour vos vacances un appartement, une chambre meublée, une caravane, un mobile-home, un bungalow, une maison individuelle, etc. Faites simplement vos recherches et une fois que vous aurez trouvé l’offre qui vous convient, prenez soin d’établir un contrat préalable avec le propriétaire !

Les locations de vacances entre particuliers étant régies selon la volonté des parties, il est bon d’établir un contrat en bonne et due forme. C’est ce contrat qui précisera la situation géographique avec l’adresse précise du local loué, les obligations respectives du propriétaire et de vous-même, le montant du dépôt de garantie, le montant du loyer et des charges, la durée de la location… Avant la conclusion de toute location saisonnière en meublé, il faut qu’elle fasse l’objet de la remise d’un état qui précise les conditions de la location, les détails des lieux loués et l’endroit où ils se trouvent dans la localité. Pour simplifier les choses, le loueur devrait fournir un plan détaillé des lieux en précisant notamment la distance qu’il faut parcourir à partir du logement pour atteindre les commerces, la plage (s’il y en a), ou les pistes de ski (s’il y en a). Il doit aussi donner les détails de l’environnement immédiat, les possibilités de parking, la position du logement par rapport au soleil, les commodités du logement (sanitaires, cuisine…), et les possibilités de couchage pièce par pièce.

Pour les locations vacances ou saisonnières entre particuliers, il est possible de payer la totalité du solde au moment de la remise des clés. Mais avant cela au moment de la réservation vous aurez certainement à payer une partie de l’argent (une avance). L’avantage avec un particulier c’est que vous pourrez négocier aussi bien le coût total de la location que l’avance à verser à la réservation.
Très souvent cette avance n’excèdera pas 25% du coût total de location. Toutefois, il faudra bien faire la part des choses à ce niveau entre certains termes comme arrhes, acompte et débit. C’est surtout s’il y a lieu d’annulation que leur différence prend toute son importance. Si ce sont des arrhes que vous avez versés, alors aussi bien vous que le propriétaire pourront vous désister.
Si c’est vous qui rompez le contrat alors vous perdez l’avance versée, et si au contraire c’est le propriétaire qui le rompt alors il doit vous en restituer le double. S’il s’agit plutôt d’un acompte que vous avez versé, alors le contrat sera définitif et aucun des deux parties ne pourra le rompre sous peine de devoir dédommager l’autre. Enfin si l’avance est un débit, alors le loueur aura le droit de renoncer à l’exécution du contrat de location, il ne vous remboursera que le débit dans ce cas.

-