La Roqya, une pratique liée à l’exorcisme au sein de l’Islam

Vous vous en doutez sûrement, mais il n'existe pas de frontières pour le mauvais œil, vous pouvez être touché par lui quelle que soit votre nationalité, votre sexe ou encore votre religion. On observe partout dans le monde des pratiques différentes pour lutter contre le mauvais œil, la plupart du temps, cela est lié à la religion. Par exemple, au sein de l'Islam, on retrouve la Roqya, qui est utilisée à la fois en prévention du mauvais œil et pour le chasser si jamais une personne se trouve touchée par lui. La Roqya regroupe diverses pratiques qui varient parfois en fonction de la région du monde où elle est pratiquée, mais ses bases demeurent les mêmes.

La Roqya, une pratique ancienne

On trouve des traces de la Roqya dans les textes datant pour certains de plusieurs centaines voire même milliers d'années. Ils sont la preuve que les croyances en la sorcellerie ne datent pas de notre époque, bien au contraire. Au sein de l'Arabie préislamique, les sciences occultes étaient déjà source d'intérêt et les maladies occultes étaient soignées grâce à des récitations de prières, l'application d'onguents faits de miel, de végétaux et autres substances. Les versets du Coran sont bien souvent utilisés au cours des cérémonies liées à la Roqya afin de faire fuir le mauvais œil, la magie était potentiellement détruite par le pouvoir d'Allah.

La Roqya en quelques informations pratiques

La magie noire comme les possessions démoniaques sont jugées inférieures au pouvoir d'Allah, qui peut donc les détruire. Pour que la Roqya fonctionne, les versets qui seront récités doivent être choisis avec le plus grand soin. Il est important de sélectionner des paroles à la gloire d'Allah ou encore qui abordent le sujet de la magie. Durant tout le cérémonial, le musulman qui va réciter les versets doit porter son attention sur Allah, qui lui seul peut l'aider à se défaire du mauvais œil qui pèse sur sa vie.

Il est possible de bénir une substance comme de l'eau ou de l'huile avec les versets cités précédemment, qui seront pas la suite utilisées comme base pour les onguents devant faire fuir le mauvais œil. Notez bien que tout musulman peut organiser une Roqya, pour peu qu'il connaisse le déroulement de la cérémonie et les versets à réciter. Il serait même préférable de réaliser une Roqya pour soi-même plutôt que pour autrui, les bénéfices étant alors décuplés.

La Roqya, une cérémonie qui ne doit pas être détournée

Lorsqu'un musulman pratique une Roqya, il ouvre des portes très sensibles, il convient donc de ne pas en profiter pour appeler des forces occultes ou malintentionnées. La Roqya ne doit pas être utilisée pour nuire à autrui, les conséquences pouvant alors être désastreuses. Il est possible de reconnaître une Roqya qui est détournée de son but premier, par exemple si la personne qui la pratique profane les versets du Coran ou entreprend des sacrifices pour un dieu qui n'est pas Allah. La superstition n'a pas sa place au sein de la Roqya, elle ne doit donc pas être invoquée d'une quelconque façon durant la cérémonie.

Sidebar