Comprendre le fonctionnement du traitement corona

Les matières plastiques peuvent actuellement recevoir des écrits pour miser sur une touche de personnalisation. Les inscriptions sont aussi nécessaires sur les produits chimiques, afin de transmettre des informations aux utilisateurs. Le traitement de surface par corona s’impose, de ce fait, afin de faciliter l’impression ou l’écriture sur les films plastiques. D’où l’importance du traitement corona.

La clé d’une adhésion d’un support réussie

Le but avec le traitement corona est, en effet, de libérer une décharge électrique à haute fréquence, afin d’améliorer les surfaces. Une telle initiative présente des avantages non négligeables dans l’univers de l’industrie chimique. Elle facilite l’impression des notes sur les emballages en plastiques qui renferment des éléments chimiques. Mais cette technique permet également d’économiser d’encre ou encore de colle. Elle constitue ainsi le gage de l’essor de l’entreprise.

Le secret d’une adhésion parfaite réside également dans le traitement corona. Cette méthode de traitement de film plastique s’utilise pour supprimer toutes formes de polluants sur la surface à traiter. Il faut noter qu’elle permet de garder la résistance ainsi que la même apparence de la matière.

Jusqu’où irait l’efficacité du traitement corona ?

Le niveau d’efficacité de la technique d’épuration corona varie en fonction de la propriété du matériau. Mais l’intensité varie généralement d’une matière à une autre. Elle dépend principalement de la vitesse de la machine, du nombre de faces et du type des matériaux plastiques. D’autres facteurs influent également l’efficacité d’un traitement corona, notamment les dimensions, le niveau de prétraitement et l’âge.

Au fil des années, le niveau de traitement de la matière peut diminuer. Un système de retraitement corona est donc strictement nécessaire avant tout usage, et ce, dans le cadre du recyclage des plastiques. Ainsi, les éventuels problèmes d’impression seront résolus à la meilleure manière.

Techniques réunissant plusieurs procédés

Différente du traitement par plasma, la technique permettant l’adhésion des sacs plastiques ne révèle aucune complexité. Fonctionnant avec une décharge sous haute tension, elle ne demande ni de gaz ni d’air comprimé pour fonctionner et apporter le résultat attendu.

Il existe quatre différents types de transformation des matières plastiques par corona dans la recherche d’une adhésion parfaite. Mais le choix ne doit pas se faire par pur hasard. Il faut considérer les principaux critères, notamment la pièce, la forme et les lignes de production. Les différentes techniques de traitement par corona se répartissent encore dans les deux principales catégories, dont le type direct et le type Arcs soufflés.

Le traitement direct est basé sur la mise en place du support entre les électrodes et le cylindre. Il est le bienvenu dans la recherche d’une meilleure adhésion sur différentes matières plastiques, dont le film plastique d’une épaisseur de 6 mm et moins, l’emballage alimentaire, les feuilles et les plaques.

Les arcs soufflés, quant à eux, se résument par un système destiné à parfaire le marquage au jet d’encre. Ils sont ainsi les fruits d’une technique basée sur une haute température et s’utilisent pour faciliter les inscriptions sur les appareils électroménagers, gadgets ou les pièces de voiture.

Sidebar