SAS et SASU, deux statuts juridiques différents ?

Devenir entrepreneur et se retrouver à la tête de sa propre entreprise n’est pas aussi facile qu’il n’y parait. Entre les grandes responsabilités que cela incombe, les démarches administratives pour créer sa société ainsi que le développement de son activité, devenir son propre patron peut faire un peu peur. En effet, avant même de pouvoir créer son entreprise, il faut avant tout bien définir son statut juridique. Et là, plusieurs possibilités s’offrent à vous comme les SAS ou les SASU. Ces deux statuts comportent un certain nombre de différences, toutefois, ils sont aussi un peu similaires sur beaucoup de points. Ainsi, comment peut-on différencier ces deux statuts juridiques et quels sont leurs avantages à chacun ?

Des conditions pour la création, quasiment identiques

Avant de pouvoir bien comprendre les éléments qui différencient la SAS d’une SASU, il faut en premier lieu savoir ce que représente ces deux statuts juridiques. Concrètement, une SAS est une société par action simplifiée. Une SASU est tout simplement une SAS unipersonnelle. En d’autres termes, c’est une société avec un seul associé. Voici donc la toute première différence et vous allez vous rendre que même si ces deux types de sociétés ne sont pas les mêmes, elles n’en restent pas moins similaires à de nombreux niveaux. En effet, au niveau de la création d’une SAS ou d’une SASU, les démarches sont pratiquement pareilles. Toutes les démarches qu’il faut réaliser à plusieurs dans le cadre d’une SAS doivent aussi être faites seul dans le cas d’une SASU. La plupart des secteurs d’activités peuvent convenir aussi bien aux SAS qu’aux SASU, par conséquent, la création ne comporte que peu de différences. Le seul point qui diffère un peu est au niveau de la rédaction du pacte d’associés qui est essentielle pour une SAS et peu utile pour une SASU. Mis à part cela, la création d’une SASU est identique au processus de celui suivi pour une SAS.

Et au niveau du fonctionnement, comment cela se passe-t-il ?

Voici l’une des principales différences. Dans le cas d’une SAS, la plupart des décisions se doivent d’être prises de manière collective avec tous les associés. En revanche, dans une SASU, étant donné qu’il n’y a qu’une seule personne, toutes les décisions sont prises uniquement par elle et personne d’autre.

Au niveau de la direction, par contre, il n’y a pas vraiment de différences entre une SAS et une SASU. Dans les deux cas, il faut nommer un président et cela peut être l’un des associés (ou la seule personne à la tête d’une SASU) ou une personne extérieure ou même plusieurs personnes extérieures.

Le dernier point concerne la fiscalité qui, là encore, ne présente aucune différence entre la SAS et la SASU. Dans un cas comme dans l’autre, les bénéfices de la société sont soumis à l’impôt sur les sociétés (IS), toutefois, il est également possible de choisir plutôt l’impôt sur le revenu (IR). L’avantage c’est que, aussi bien pour la SAS que pour la SASU, la fiscalité est relativement intéressante. C’est pour cela que de nombreux entrepreneurs choisissent ces deux statuts juridiques.

Comme vous l’aurez compris, la SAS et la SASU ne comporte pratiquement aucune différence. Choisir entre l’un de ces statuts juridiques plutôt que l’autre dépendra tout simplement de votre projet ainsi que du fait de vouloir le lancer seul ou avec l’aide d’associés. Prenez donc bien le temps de définir votre activité et comment vous voyez son avenir avant de choisir si vous allez opter pour une SAS ou une SASU. Quoi qu’il en soit, ce genre de statut propose une fiscalité plutôt intéressante pour les entrepreneurs.

D'autres articles sur la création de S.A.R.L et de S.A.S :

Créer une SARL en ligne rapidement
Comment créer une SAS en ligne ?
Transformer une SARL en SAS ?
SARL ou SAS ?
RSI ou non ? La protection sociale du dirigeant

 

Sidebar