dmoz Comment remédier aux aboiements d'un chien ? - Dmoz.fr | Actualité insolite
Aller au contenu

Comment remédier aux aboiements d’un chien ?

Il est normal qu’un chien aboie, mais lorsque cela devient excessif, il importe d’y remédier. En effet, un aboiement exagéré et intempestif de votre animal domestique risque de nuire à votre tranquillité et à celle des voisins. Cela peut aussi signifier un souci concernant le chien. Pour éviter ces nuisances sonores (tapage nocturne, troubles du voisinage, etc.) et avoir un chien en bonne santé, heureux et épanoui, voici quelques détails sur le sujet.

Les différentes solutions pour remédier aux aboiements d’un chien

Pour éviter que votre animal de compagnie fasse beaucoup trop de bruits, il existe des techniques de dressage efficaces à appliquer :

Le boîtier anti aboiement

L’usage d’un boîtier anti aboiement est avantageux si vous possédez un chien particulièrement bruyant. Il s’agit d’un dispositif qui émet des ultrasons ou des répulsifs inoffensifs pour l’animal. Cela permet à l’animal de se calmer rapidement dès que le boîtier est mis en place. En effet, cette technique est à 99 % efficaces et sans effets néfastes pour le chien. Le boîtier anti aboiement est différents des autres dispositifs anti-aboiements. En effet, on retrouve par exemple le collier anti-aboiement qui serait néfaste pour le bien-être de votre compagnon à quatre pattes.

Les exercices d’obéissances

Il est aussi important que votre chien soit bien dressé pour éviter d’aboyer pour un rien. Veillez donc à mettre au point tous les exercices pour ce faire : exercices de rappel, assis couché, etc. aboiement chien Une fois ces ordres maitrisés, il est plus facile pour vous en tant que maître de parvenir à faire taire votre chien lorsque cela est nécessaire.

L’indifférence

Cela peut sembler drastique, mais l’indifférence face aux aboiements de votre chien est efficace pour qu’il se décide enfin à s’arrêter. Votre manque d’attention lui renvoie le signal que son geste est sans intérêt. Il s’agit aussi en quelque sorte d’une punition. Cette technique nécessite énormément de patience de votre part.

Le contre-conditionnement

Une autre technique consiste aussi à détourner l’attention de votre chien vers une autre tâche pour qu’il arrête de se focaliser sur l’objet de son aboiement. Donnez-lui par exemple l’ordre de s’asseoir s’il commence à s’exciter par rapport à quelqu’un qui frappe à la porte. Une fois assis, veillez à lui donner une récompense.

Les différents types d’aboiement

Chez un chien, deux types d’aboiements sont distingués : les aboiements normaux dont le but est de communiquer et les aboiements pathologiques qui constituent le signe d’un comportement anormal. Ces derniers nécessitent alors une consultation chez un spécialiste du comportement des chiens. Les aboiements qui tiennent plus du gémissement et du hurlement s’accompagnent souvent de comportements agressifs et d’agitations anormales. Par contre, les aboiements pour communiquer sont tout à fait normaux pour les chiens et sont encouragés.

Les causes principales des aboiements

Les chiens aboient pour différentes raisons : pour saluer, pour attirer votre attention, pour exprimer un besoin, pour appeler à l’amusement, par excitation, pour alerter d’un danger, par anxiété lorsqu’ils sont seuls, pour menacer, etc. Certaines races peuvent être plus bruyantes que d’autres. Il faut savoir que face aux aboiements, plus l’animal reçoit une réponse positive, plus il va continuer à faire du bruit. Pour éviter cela, veillez à appliquer les techniques susmentionnées. Aussi, n’hésitez pas à demander l’avis d’un éducateur dans le cas où ces conseils ne fonctionnent pas, surtout dans le cas où les aboiements révèlent un trouble du comportement.

-