Comment préparer votre terrain pour l'hiver - Dmoz.fr | Actualité insolite
Aller au contenu

Comment préparer votre terrain pour l’hiver

  • par

Tout jardinier sait que la bonne préparation du jardin pour la saison suivante dépendra du rendement et de la fertilité du sol. Le travail préparatoire est assez minutieux et comprend la coupe des plantes, le travail du sol, l'application d'engrais, etc. Il est important de savoir non seulement ce qu'il faut faire pour préparer le sol, mais aussi comment et quand.

Si vous êtes novice dans ce domaine, nous vous suggérons de concevoir un calendrier pour l'entretien de votre jardin. Les saisons changent, tout comme les besoins des plantes et un bon jardinier doit être préparé.

Nettoyage des parterres dans le jardin

Le jardin à ce stade est un fouillis de mauvaises herbes et de résidus de culture, il faut sélectionner une zone et la nettoyer petit à petit.

Nous devons tout d'abord nous débarrasser des plantes qui ont eu des champignons car en hiver, il ne fait pas assez chaud dans le tas de compost pour que les champignons se désintègrent. Nous devons également retirer les fruits qui sont tombés à terre et qui sont pourris.

Nous ajoutons une couche de compost dans les lits de 1 à 2 cm et nous recouvrons de paillis. Il ne faut pas trop les couvrir car le froid de l'hiver et la possibilité de geler le sol font mourir certains parasites. Une fois que le sol a gelé, nous pouvons ajouter une couche supplémentaire aux fleurs et aux plantes vivaces.

C'est à l'automne que vous devez planter et mettre les racines à l'abri du gel avec des engrais spéciaux. Pour cela, vous pouvez utiliser du fumier de cheval, de la molène, des fientes d'oiseaux, du compost, de la cendre, de l'urée, de la farine de phosphorite, etc.

Faire une analyse du sol

C'est le moment idéal pour déterminer quels sont les éléments nutritifs dont le sol manque et s'il possède le bon ph ou s'il doit être régulé. Que vous possédiez une maison de ville Saint-Jérôme ou à tout autre endroit, vous devez connaître les niveaux de potassium (K), de phosphore (P), d'azote (N), de calcium (Ca), de soufre (S), de magnésium (Mg) et de matière organique de votre sol. Une analyse devrait vous indiquer les quantités de matière organique et de calcium que vous devriez apporter, qui sert à réguler le pH s'il est très acide. L'ajout de chaux en automne, par exemple, est bénéfique car elle a tout l'hiver pour se décomposer et la matière organique peut être ajoutée au printemps.

Préparation du sol

Pour l'enrichissement du sol en éléments nutritifs, nous pouvons suivre différentes méthodes :

– Le compost : Une option est cet engrais organique 100% naturel que nous pouvons produire nous-mêmes et qui est le résultat de l'attaque des restes de plantes par des champignons et des bactéries de décomposition, qui produiront à terme un matériau qui améliorera le sol.

– Fumier : le fumier est formé par les excréments et l'urine des animaux et dans la composition duquel peuvent également apparaître des restes de différentes matières telles que la paille. Il peut provenir de moutons, de bovins, de porcs et même de volailles.

– Les engrais verts : les engrais verts sont des plantes que nous ne cultivons pas pour obtenir un fruit, mais qui remplissent une fonction d'engrais naturel et stimulent également l'activité biologique du sol. Voici quelques exemples d'engrais vert : vesce commune, seigle ou moutarde blanche.

Si vous êtes intéressé par l’un des bungalows neufs à vendre Saint-Jean-sur-Richelieu, ces conseils vous seront très utiles pour parfaire votre jardin en hiver.

Méthodes de protection contre le froid

– Serres pour semis ou pots : L'utilisation de serres pour semis ou pots peut être très utile, nos plantes seront mieux protégées contre le froid et pourront mieux se développer.

– Tunnels de culture : les tunnels de culture sont une simple construction en forme d'arc recouverte d'une feuille de plastique, qui est installée sur la culture elle-même, surtout dans les premiers stades de la végétation, afin qu'elle reste mieux protégée contre les agents qui peuvent affecter son développement.

– Tissus de protection : L'utilisation de tissus de protection peut être une bonne technique pour protéger nos cultures afin qu'elles puissent pousser aussi sainement et solidement que possible. Avec l'utilisation de ces tissus, nous protégerons notre verger du froid, des oiseaux, des averses…

-