Comment traiter l’énervement et la colère

Devant un état d'énervement vous avez tous l’habitude facile de défouler ou de refouler ! Et rarement de vous calmer ou de temporiser !

– Refouler n’est pas conseillé : beaucoup de gens, pour éviter le débordement, simulent un ” sang froid ” sans égal, au moins pendant un certain temps avant de réagir par la suite, plutôt d’une manière violente! Vous en connaissez certainement des cas de figures.

– Défouler, non plus : vous vous attaqueriez à ce moment là non pas à l’objet concret de votre dilemme mais à un obstacle imaginaire et qui peut être faux ! Vous risquez aussi de vous tromper sur les autres. “Ca m’a fait du bien de lui dire en plein figure ce que je pensais de lui ” : voilà une phrase type qui semble nous soulager sans savoir réellement si on a bien fait justement.

Prenons le temps de le gérer tout simplement cet énervement comme on doit gérer toutes nos émotions en les vivant à fond.

Les thérapeutes et psychologues modernes conseillent qu’il ne faut plus avoir peur de nos émotions comme c’était le cas de nos éducateurs traditionnels. ” On n’exprime pas sa colère, ça ne se fait pas ! ” ainsi disaient nos parents ou instits.

Vous devez utiliser vos ressources humaines (nous sommes des êtres évoluées !) pour reconnaître votre responsabilité dans la gestion de cette colère.

Toutefois, il faudrait un certain niveau de conscience pour non seulement identifier et savoir qu’on est énervé (ce n’est pas toujours évident !) et bien de gens ne peuvent le reconnaître d’ailleurs, mais aussi comprendre cet état de colère pour pouvoir bien le gérer enfin.

Il est impossible de réprimer l’expression de la colère puisqu’elle fait parti de notre vie émotionnelle. Et gérer sa colère ne veut pas dire non plus, ne pas l’exprimer ! Selon l'expérience de chacun il faut avouer qu’il n’est pas aussi simple de gérer cet énervement. Encore faut-il avoir toutes ses capacités intellectuelles et morales à ce moment là pour rester vraiment conscient de tous ses actes au milieu de ce monde trépident et stressant quelque soit la situation et le lieu. Car les conséquences qui sont à redouter sont les mêmes. Surtout sur soi-même et sur sa santé personnelle avant que ça ne retombe sur les autres.

Ceux qui sont bien avisés ont appris une des technique pour gérer cet état en revenant volontairement à se concentrer sur leur “respiration consciente” à ce moment là (quelques moments d’inspiration et d’expiration avec les yeux fermés) tout en se rendant compte qu'ils sont bien énervé ! D'autres utilisent “la manière dégressive”, en se disant : « Je vais m’énerver dans 5 minutes » par exemple. Et un moment après, ils se disent « encore quelques instants et je vais m’énerver… » et ainsi de suite, ils étalent sur le temps cette sensation jusqu’à ce quelle s’amenuise petit à petit et disparaisse.

Mais dans tous les cas, il est conseillé d’attendre que l'énervement passe mais en l’observant et en le vivant aussi !

Franchement, qui de vous ne s’est pas excusé auprès de ses confrères et semblables ou ses collègues, une fois passée la tempête ?

Alors!..

Pour Apprendre graduellement mais sûrement une technique qui vous permet d’encrer la maitrise de soi et le clame d’une manière très lucide dans votre comportement visitez ce site :

http://www.chancasaisir.info

J’en apporte le témoignage moi-même pour l’avoir pratiquée !

 

Sidebar