Fécondation in vitro low cost : une solution aux problèmes de fertilité ?

La fécondation in vitro low cost vient d’être mise au point par une équipe de chercheurs belge. Elle est conçue pour ne pas dépasser le prix de 200 €. Cette technique unique en son genre va profiter à plus de 200 millions de femmes dans le monde qui ont des problèmes de fertilité . Dans ce qui suit, le comparateur mutuelle apporte plus de détails sur le sujet et vous propose de simuler des devis gratuits en ligne pour évaluer les avantages de plusieurs compagnies, telle que la Matmut mutuelle, qui remboursent les traitements de la stérilité au sein des couples.

Fécondation in vitro low-cost : une technique simple aux larges perspectives

La Fécondation in vitro low cost (FIV) a été rendue possible grâce à la découverte des docteurs Elke Klerkx et Willem Ombelet, chercheurs de l'Institut des technologies de la fertilité à Genk (Belgique). Pour parvenir à des prix cléments, les scientifiques ont remplacé l’incubateur particulièrement coûteux dans lequel l’embryon se développe par un récipient de culture totalement hermétique composé de deux tubes en verre. Dans le premier tube, de l’acide citrique et du bicarbonate de soude sont mélangés afin de créer du dioxyde de carbone. Ce gaz se répand dans le deuxième  tube, où des ovocytes fécondés ont été placés, afin d’en assurer leurs développement.

L’FIV low-cost a un taux de succès de 30%, proche de celui d‘une intervention réalisée dans des conditions classiques. Jusqu’à ce jour,  12 enfants sont déjà nés grâce à cette technique. Cette méthode de fécondation artificielle n’est pas applicable à tous les cas de stérilité traités par une FIV. Elle est inadaptée pour les couples nécessitant d'injecter manuellement le spermatozoïde dans l'ovocyte. La grande opportunité qu’offre cette technique est de rendre accessible la FIV dans les pays en développement où la stérilité est parfois vécue comme une catastrophe, provoquant le rejet de la famille et l'exclusion sociale.

Cette démocratisation s’applique aussi aux pays riches où les frais de santé très élevés limitent le recours à la fécondation in vitro.

En effet, cette méthode coûte  entre 3 100 et 4 100 euros et les résultats ne sont pas garantis du premier coup. Aussi, il est important de noter que le remboursement des frais des FIV suit une réglementation stricte à savoir l'âge de la candidate qui ne doit pas dépasser les 43 ans et la prise en charge par l’assurance maladie se limite à quatre essais. Le comparateur vous propose de simuler des devis gratuits pour choisir une mutuelle sans délai de carence adaptée aux besoins des couples. De plus, plusieurs problèmes bioéthiques sont liés à la FIV comme les risques de naissances multiples, d'anomalies génétiques, etc. Pour cela, il est conseillé de prendre l’avis du médecin traitant pour choisir entre la fécondation in vitro, une adoption ou les services d’une mère porteuse.

Sidebar