Santé au travail : prévention des risques

Les débuts de la santé au travail
Le concept de santé au travail apparaît après la seconde guerre mondiale. Elle est prônée par les syndicats qui réussissent à instaurer une protection de la santé grâce à la sécurité sociale. Celle-ci assure donc une forme physique et mentale nécessaire pour user de la force de travail d'une personne depuis octobre 1945 jusqu'à aujourd'hui.

Une évolution de la formation prévention vers la formation management

Néanmoins, depuis sa création, des changements sont apparus. En effet la médecine du travail n'est plus présente uniquement pour faire respecter les droits des travailleurs et les protéger (du travail) comme elle le faisait en tant que formation prévention basique. Depuis quelques années, les tendances sont à la formation management. C'est à dire que le milieu de la santé s'associe au travail afin de changer la vision ancienne de la formation prévention santé (souvent contre l'entreprise à l'époque) et la remplacer par l'idée que le travail permet la conservation de cette santé car il aide à détecter les risques par sa contribution à la relation entre ses employés et le médecin.

Un accroissement de la surveillance

L'indulgence n'est plus d'actualité depuis que les exemples du passé nous ont démontré que le manque de sérieux et de surveillance entraîne des faits tragiques allant jusqu'au décès pour des travailleurs atteints de maladies invisibles et non dépistées telles que le SIDA, l'hépatite B ou encore la vache folle.
En plus d'être accusée d'un défaut de détection et donc d'une désobéissance à la loi, l'entreprise est parfois la responsable première des problèmes de santé de son personnel comme l'illustre le procès contre les utilisateurs d'amiante en 2007.

Des risques plus uniquement liés au travail

Maintenant les risques pour la santé n'ont plus seulement pour origine le travail. En effet, il dépendent de nombreux autres facteurs comme la sociabilisation ou les activités externes à l'entreprise. Lorsque c'est encore le cas, le risque n'est plus associé à un métier spécifique ou un groupe d'employés comme auparavant (il se trouve aussi chez les cadres). Le stress est un exemple parlant puisqu'il est constaté sur de nombreuses personnes à responsabilité dans une entreprise et ferait perdre 20 milliards d'euros par an à l'Europe, on parle donc de prévention risques psychosociaux ( burn out) en terme formation pour réduire ses effets de bord.

Le défit de la médecine du travail peut donc être résumé en quelques mots aujourd'hui; déceler les risques invisibles.

Les risques invisibles représentent les maladies différés (amiante,..), les expositions à certaines substances ( centrales nucléaires, ..) qui ne sont pas ou peu tracées. Mais également tous les Risques de CMS, RPS ( Risques Psychosociaux) et TMS (Troubles Musculo Squelettiques) qui ne sont pas suffisamment suivi et répertoriés par les entreprises en France

Sidebar