Tout savoir sur la médiation familiale à Avignon

Aujourd'hui pacifier le conflit familial est aussi une question de proximité et il est essentiel que, lors d'une séparation ou d'un divorce, les personnes concernées puissent être facilement en relation avec un médiateur familial.

La médiation familiale pour les couples et les familles dans le Vaucluse

La Cité des Papes (Avignon) ne déroge pas à cette nécessité… Ainsi on peut noter la présence de plusieurs professionnels de la médiation familiale en Avignon et de nombreux services de médiation familiale dans le Vaucluse. Lors d'une initiative spontanée le premier contact se traduit tout d'abord par la proposition d'entretiens individuels. Ils ont un double objectif : celui de transmettre aux individu(e)s de l'information sur la médiation familiale (fonctionnement, coût, rôle du médiateur…) et de permettre aux personnes de faire « acte d'engagement » car avant toute considération la médiation familiale doit rester une démarche volontaire.

La « double convocation » à Avignon :  justice familiale et médiation familiale »

Voici déjà plusieurs années que le Décret du 12 novembre 2010  fait valoir une étroite relation entre la médiation familiale et la justice familiale lors de divorces ou de séparations. Ce décret précise que lors du dépôt d'une requête le juge a la possibilité d'enjoindre les personnes concernées à rencontrer un médiateur familial afin d'être informées sur le contenu et les modalités de ce dispositif.
Dans le Vaucluse et le Gard la médiation familiale bénéficie de cette collaboration inédite permettant ainsi aux couples en instance de séparation ou de divorce de recevoir une information circonstanciée avant l'audience. Dans les tribunaux de grande instance d'Avignon et de Nîmes ces brèves rencontres (en moyenne 30 minutes) peuvent se dérouler en présence des avocats des parties. Ils se concluent généralement par une invitation pour reprendre contact, recevoir des informations complémentaires ou planifier des entretiens individuels. Prenons note que la double convocation n'est pas semblable à la TMFPO (Tentative de Médiation Familiale Préalable Obligatoire) pratiquées de manière expérimentale dans 11 juridictions (dont Nîmes et Montpellier).

En Avignon la médiation familiale est au coeur du dispositif

En réunissant la démarche d'une institution s'appuyant sur des règles de droit organisationnelles et les besoins des personnes à pacifier les conflits familiaux en développant des ressources « individuelles et responsables » il semble acquis que les démarches faites avec un médiateur familial à Avignon ont toutes les chances d'évoluer de manière positives. Ainsi il se pourrait que la nécessité d'une paix familiale et sociale alliée aux difficultés structurelles et budgétaires de l'institution judiciaire aient su trouver écho dans une volonté commune de collaboration.

Grâce à ses particularités (indépendance, confidentialité, neutralité du tiers…) la médiation familiale occupe une place essentielle dans les  Modes Alternatifs de Règlements des Différends même si la mise en  application reste compliquée.
Les MARD s'inscrivent dans la mutation incontournable de la justice familiale et de la volonté d'éviter le recours au juge lorsqu'un  différent apparaît entre des personnes.
C'est une volonté globale qui tend à rendre plus proche l'institution  judiciaire du justiciable et à faciliter l’accès à la justice en faisant  en sorte celle-ci devienne plus efficace.

Sidebar