Combien y a-t-il d’or et d’argent dans une médaille olympique ?

Tous les quatre ans, les meilleurs athlètes du monde convergent vers une seule destination afin de déterminer lequel est le meilleur du monde. Les premiers Jeux Olympiques se sont tenus pour la première fois en 776 av J.C. à Olympie, en Grèce, et ont perduré jusqu'à l'année 393 avant de prendre une longue pause. Leur renaissance eut lieu en 1896 à Athènes, en Grèce. Aujourd'hui, l'objectif d'un athlète olympique est de devenir le meilleur du monde dans sa discipline. La médaille d'or olympique représente la réussite couronnée de cet honneur. Elle est suivie de la médaille d'argent et de la médaille de bronze.

Alors, quelle est la quantité d'or ou d'argent contenue dans une médaille olympique ?

Alors que beaucoup considèrent le succès d'être le meilleur athlète du monde comme le fait d’être digne d'une médaille d'or pur, ce n'est en réalité pas le cas aujourd'hui. Il y eut une période où les meilleurs athlètes recevaient une véritable médaille d'or, la dernière fois étant aux Jeux de Stockholm de 1912. Aujourd'hui, cependant, c'est une autre histoire. Les médailles olympiques ne sont pas des médailles d'or ou d'argent pur. Elles contiennent plutôt un mélange d'or et d'argent ou bien de cuivre et d'argent. La composition et le design des médailles des Jeux Olympiques sont déterminés par le comité organisateur de la ville hôte. Cependant, certaines normes doivent être respectées :
– Les médailles d'or et d'argent doivent contenir 92,5% d’argent.
– Les médailles d'or doivent être plaquées d’au moins 6 grammes d'or.
– Toutes les médailles olympiques doivent avoir au moins 3 mm d'épaisseur et au moins 60 mm de diamètre.
Les autres métaux contenus dans une médaille d'or olympique sont le cuivre, le zinc et l'étain. La médaille d'argent est une modification de la médaille d'or. L'or est remplacé par un peu plus de cuivre. La médaille de bronze est composée de 7% de cuivre, 2,5% de zinc et 0,5% d'étain.

Le Comité Olympique de chaque ville hôte détermine la teneur finale en or et en argent dans une médaille

Certains lieux d'accueil offrent une teneur en métal significativement plus importante que d'autres, mais l'approvisionnement et les facteurs économiques dans chaque pays impliquent que la teneur peut varier considérablement. Une médaille d'or doit contenir au minimum 6 grammes d'or mais cela n’empêche pas le fait qu'il y a toujours une valeur monétaire pour la médaille. La notoriété d'une médaille olympique l'emporte de loin sur sa valeur monétaire, même si cela peut être contraire à notre perception de ce que signifie être le meilleur du monde. Une des raisons pour lesquelles le Comité Olympique n'a jamais jugé bon de changer la composition de la médaille d'or est de repousser les collectionneurs et ceux qui terniraient l'expérience des Jeux Olympiques.

Pour les Jeux d'Été 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil, le mélange d’or et d’argent contenu dans une médaille d’or avait une valeur d'environ 587 $ dans les prix du marché à cette époque. Les médailles d'or, d'argent et de bronze possèdent une valeur exponentielle et peuvent être vendues ou échangées à des prix plus élevés, simplement en vertu de leur état de médaille olympique et non de simple pièce d'or ou d'argent. La valeur monétaire et la valeur intrinsèque sont deux choses distinctes, mais toutes les deux importantes.

Bien sûr, la valeur d'une médaille olympique réside davantage dans son symbolisme, mais il y a beaucoup à dire sur ce que signifie être le meilleur athlète du monde et participer à un événement qui ne se produit qu'une fois tous les quatre ans. Les Jeux Olympiques constituent un événement marquant pour de nombreux athlètes. C'est le sommet de leur carrière d'athlète et cela amène, dans de nombreux cas, une vie de notoriété. Les Jeux Olympiques sont quelque chose où seulement les meilleurs des meilleurs participent, ce qui en fait l'événement sportif le plus diversifié et le plus compétitif du monde. Pierre de Coubertin, fondateur du Comité International Olympique et père des Jeux Olympiques modernes, a écrit ces mots comme Devise Olympique en 1908 : « L’essentiel n’est pas de gagner mais de participer. Tout comme l'important dans la vie, ce n'est point le triomphe, mais le combat. L'essentiel n'est pas d'avoir vaincu, mais de s'être bien battu. »

Source de l'article: InterOr Achat et Vente d'Or à Paris

Sidebar