Halte aux courbatures musculaires

Hier, la séance d'entraînement de musculation était formidable mais aujourd'hui, vous pouvez difficilement bouger. Nous avons tous fait l'expérience de ces douleurs qui surviennent un jour ou deux après une dure séance d'entraînement. Egalement connues sous le nom de douleurs musculaires différées, ces courbatures induites par l'entraînement sont souvent la cause de séances ratées ou moins intenses que d'habitude. Les scientifiques recherches toujours des moyens de les soulager ou de les prévenir complètement grâce à des méthodes allant des médicaments à la stimulation électrique en passant par des remèdes aussi simples que les étirements.

Publiée dans le Journal of Athletic Training, une expérience récente sur les courbatures différées a utilisé un type relativement nouveau de stimulation électrique neuro-musculaire par microcourants (SENM). Comme cette technique a déjà été utilisée avec succès pour améliorer la guérison des tissus mous et traiter les fractures, les chercheurs ont pensé qu'elle pourrait avoir le même effet pour les courbatures différées. Dix huit sujets ont effectué des répétitions de curl pour les biceps jusqu'à épuisement, immédiatement suivies de 4 à 5  séries dégressives.

Les sujets sont revenus pour être contrôlés 24, 48 et 72 heures plus tard. Certains ont subi un traitement par SENM tandis que les participants du groupe de contrôle ont subi un traînement avec un appareil électrique factice. On a ensuite demandé aux sujets de classer leur degré de courbature sur un échelle de 1 à 7 allant de “aucune douleur” à “douleur insupportable”. N'ayant observé aucune différence significative sur le plan des réponses entre le groupe traité et le groupe de contrôle, les chercheurs ont conclu que le traitement SENM n'est pas efficace pour réduire les douleurs ou la perte d'amplitude associées aux courbatures différées.

Sidebar