Quels sont les métiers de l’immobilier qui recrutent ?

Les secteurs de l’immobilier et du bâtiment ont toujours été particulièrement actifs en matière de recrutement. On estime à ce jour qu’ils emploient plus de 2 millions de personnes, soit environ 8 % de la population active française. La construction occupe la première place mais des métiers comme celui d’agent immobilier est de plus en plus demandé par les professionnels qui ont parfois du mal à recruter. Avec des taux d’intérêt qui restent bas et un nombre de transactions élevées, cette tendance n’est pas près de s’arrêter. C’est un secteur qui où il existe de nombreux métiers et où les réseaux indépendants sont en plein essor.

Les différents métiers de l’immobilier

On recense à ce jour 13 métiers différents qui démontrent tout le dynamisme de l’emploi immobilier. Si le plus connu du grand public est celui d’agent ou de mandataire d’autres moins répandus ou plus techniques sont tout aussi passionnants.

Les premiers mettent en relation un client et un vendeur pour aboutir à la vente ou à la location d’un bien immobilier. Il est en outre possible à ce professionnel de se spécialiser dans la cession de fonds de commerce ou dans les ventes en viager.

Celui qui achète un bien pour le rénover ou le restructurer en vue de sa revente avec une plus-value exerce le métier de marchand de biens et il réalise l’opération pour son compte. Le professionnel qui agit de la sorte mais en faisant construire un bâtiment neuf est alors appelé promoteur immobilier.

Il y a en outre des métiers relatifs à la gestion des biens immobiliers comme l’administrateur de bien à qui un propriétaire demande de gérer pour son compte son bien, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’un commerce. Le syndic de copropriété est aussi un gestionnaire mais des parties communes d’un bâtiment comprenant plusieurs lots mis en copropriété.

Restent ensuite les diagnostiqueurs dont l’intervention est indispensable avant la location et la vente d’un bien immobilier.

Tous ces métiers nécessitent un fort sens du relationnel et du commerce. La relation humaine est vraiment au cœur de ces professions où il faut être à l’écoute de ses clients.

L’essor des réseaux de mandataires immobiliers indépendants

Il convient de rappeler que le métier d’agent immobilier est une profession réglementée par les pouvoirs publics qui exigent, dans un souci de protection du consommateur, que le professionnel dispose d’un minimum de diplôme. Mais depuis une petite dizaine d’années, est apparu un nouveau mode d’exercice de ce métier pour tous ceux qui ne disposent pas de la formation exigée pour obtenir la carte professionnelle permettant d’ouvrir leur propre agence. Il s’agit du métier de mandataire indépendant. Celui-ci travaille pour le compte d’une agence mais en tant qu’indépendant rémunéré exclusivement à la commission.

Celui qui choisi ce mode d’exercice est donc normalement libre d’organiser ses journées comme bon lui semble. Il s’inscrit généralement comme agent commercial ou crée une société pour pouvoir facturer le réseau. Il peut commencer aussi sous le statut d’auto-entrepreneur jusqu’à atteindre les limites de chiffre d’affaires.

Il bénéficie normalement d’une formation de la part du réseau qui lui fait bénéficier de sa notoriété et de ses outils de communication moyennant une petite redevance mensuelle. C’est un peu le système de la franchise mais sans création d’un fonds de commerce. De très nombreux réseaux nationaux recrutent ainsi de plus en plus de personnel car cela leur évite aussi les inconvénients liés au contrat de travail fixe avec le paiement des charges sociales et le manque de flexibilité lorsque l’activité est moindre.

Sidebar