L’aviron, un sport complet

L'aviron est un sport nautique méconnu. Il est peu médiatisé en France, hormis lors des Jeux Olympiques car la France récolte toujours quelques médailles en aviron.

Pourtant, ce sport compte parmi les sports les plus complets d'un point de vue musculaire. Il permet de faire travailler  tous les muscles du corps. De plus, c'est un sport où les risques de blessures sont très faibles car il n'est guère traumatisant pour le corps. En effet, bien que tous les muscles soient sollicités, le mouvement reste assez naturel et la seule résistance est celle de l'eau, du courant et éventuellement du vent.

D'abord, qu'est-ce que l'aviron:

L'aviron tient son nom de la rame employée pour propulser le bateau. L'aviron de compétition se pratique sur des embarcations effilées. Contrairement au canoë/kayak, les jambes sont utilisées pour faire avancer le bateau. De plus, le rameur tourne le dos au sens de navigation.

Pourquoi ce sport est-il complet?

Pour cela, je vais décomposer (et simplifier) le mouvemen d'aviron.

  • Tout d'abord, les jambes. L'effort du rameur débute par une poussée des jambes. En effet, le rameur évolue sur un siège roulant appelé “coulisse”. Ainsi, les jambes peuvent fournir une grande puissance à l'embarcation.
  • Ensuite, le tronc: Dès le moment où le rameur débute la poussée sur les jambes, l'ensemble du buste travaille. En effet, pour que la poussée des jambes soit efficacemment transmise aux rames, il faut gainer la sangle abdominale et les muscles du dos. C'est la prise d'appui.
  • On continue avec les bras: Les bras travaillent pour transmettre la puissance des jambes lors de l'appui, mais ils servent également à donner l'accélération au bateau en fin de mouvement. Lorsque les jambes entrent en action, le buste s'ouvre progressivement en gardant les bras tendus. Quand le buste est droit et que les mains passent au-dessus des genoux, les bras entrent dans une phase dynamique: l'accélération. Ce mouvement va se terminer à la sortie des rames de l'eau.
  • Enfin, les adbominaux fournissent un dernier effort mais pas le moindre. En fin de mouvement, les mains vont venir toucher le buste légèrement inclinés sur l'arrière, puis vont descendre pour faire sortir les rames de l'eau. Cette phase s'appelle le dégagé (On dégage les rames de l'eau). Ce point est assez difficile à réaliser car les rames en sortant de l'eau risque de déséquilibrer le bateau. Pour éviter cela, il faut gainer les abdominaux afin que le tronc reste le plus dans l'axe possible.

Ce sport est-il dangereux?

Ce sport ne comporte pas de contres-indications particulières. Il convient (comme pour tous les sports) de faire une visite médicale avant l'inscription. Par contre, il s'agit d'un sport se pratiquant sur l'eau. Il est donc demandé de savoir nager 25m (un brevet ou une attestation sont obligatoires lors de l'inscription). S'il est vrai que le risque de chavirer existe, il est relativement faible. De plus, les débutants commencent sur des bateaux très stables ou le risque de chavirer est quasi nul.

Où débuter?

Pour trouver un club, il faut aller sur le site de la Fédération Francaise des Sociétés d'Aviron www.avironfrance.asso.fr.

Pour avoir plus d'informations, vous pouvez également visiter le site de notre club: : l'Aviron des Sapins à Cublize

 

Sidebar